Venezuela: l'opposition appelle à la désobéissance, Maduro écarte le référendum

17/05/16 à 22:54 - Mise à jour à 22:54

Source: Belga

(Belga) L'opposition vénézuélienne et le président Nicolas Maduro ont vivement haussé le ton mardi, la première appelant l'armée et la population à la désobéissance, le second invoquant une "fraude" pour invalider un projet de référendum qui l'évincerait.

Si l'Assemblée nationale rejette le décret présidentiel sur l'état d'exception, "nous serons, nous Vénézuéliens, dans l'obligation d'ignorer ce décret", a déclaré Henrique Capriles, candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2013 face à Nicolas Maduro. Le Parlement, où l'opposition est majoritaire, débattait mardi de la décision du gouvernement et devait logiquement la rejeter. "Tous les actes que nous considérons nuls car ils violent la Constitution (...) ignorons-les", a-t-il ajouté au cours de cette interview à la radio, appelant une nouvelle fois à descendre dans la rue dès mercredi pour réclamer un référendum en vue de destituer le président vénézuélien. M. Capriles a aussi demandé à l'armée de choisir entre la Constitution et le président Maduro. "Je dis aux forces armées : l'heure de la vérité est arrivée, celle de décider s'ils sont avec la constitution ou avec Maduro", a-t-il lancé. En face, Nicolas Maduro a annoncé que le référendum, pas "viable" selon lui, n'allait pas "aboutir", il a accusé l'opposition de "fraude", et les autorités ont d'ores et déjà annoncé que ces défilés ne seraient pas autorisés. A l'image de l'opposition, les experts pointent le risque "d'explosion" du pays alors que sept Vénézuéliens sur dix réprouvent la gestion de leur président, selon un sondage de l'institut Venebarometro. (Belga)

Nos partenaires