Veillée de l'Yser: "Développer une stratégie communautaire qui mènera à l'indépendance de la Flandre"

24/08/14 à 18:20 - Mise à jour à 18:20

Source: Le Vif

"Le nouveau gouvernement flamand n'a pas de vision communautaire par rapport au développement institutionnel des entités fédérées", a déclaré dimanche Wim De Wit, président de l'association IJzerwake, à l'occasion de la 13e veillée de l'Yser, au pied du monument Van Raemdonck. Cette édition a rassemblé environ 4.500 participants.

Veillée de l'Yser: "Développer une stratégie communautaire qui mènera à l'indépendance de la Flandre"

© Belga

Selon le président, le gouvernement flamand de centre-droit correspond bien aux résultats des élections en Flandre, mais la composition a été influencée par la situation au fédéral. "C'est clairement une violation du bon fonctionnement de la démocratie flamande."

Des critiques envers la N-VA ont aussi été émises dans les différents discours, sans nommer le parti en question et le manque de volet communautaire dans l'accord de gouvernement flamand a également été dénoncé. "On a demandé aux Flamands de mettre de côté toutes les aspirations communautaires et de se concentrer sur les problèmes socio-économiques", a ajouté M. De Wit. Mais la Flandre ne peut, selon lui, apporter aucune réponse aux problèmes tant que le pouvoir de décision sur les dossiers les plus importants reste au fédéral et que les transferts de milliards vers la Wallonie ne cessent pas. Tout est communautaire, y compris le survol de Bruxelles et donc aussi les problèmes socio-économiques, ressort-il des allocutions.

Le président de l'association IJzerwake a répété que la sixième réforme de l'Etat était un pas vers le blocage ultime. "Les partis flamands, même les partis nationalistes-flamands, doivent plus que jamais faire fi de leurs différences pour développer une stratégie communautaire qui mènera à l'indépendance de la Flandre."

Thierry Baudet, un Néerlandais eurosceptique invité comme conférencier, a pour sa part soutenu que l'idée selon laquelle le nationalisme menait à la guerre et l'Europe à la paix est fausse. "Plus qu'une source de conflit, le nationalisme est le pouvoir qui rend la démocratie possible (...) De plus la situation en Belgique illustre que le manque d'unité nationale peut rendre la gouvernance d'un pays difficile", a-t-il ajouté. "Il faut une Flandre indépendante et dissoudre la Belgique. Et surtout dissoudre l'Europe."

En savoir plus sur:

Nos partenaires