Véhicules diesel interdits à partir de 2030 - Non à une ville qui stagne; les Bruxellois méritent de l'ambition, affirme C. Fremault

03/06/18 à 20:03 - Mise à jour à 20:05

Source: Belga

(Belga) La décision du principe de l'interdiction des véhicules diesel d'ici 2030 est de loin l'une des plus respectueuses de la santé des Bruxellois. Il n'y a pas de raisons que Bruxelles échoue là où d'autres villes européennes ont enclenché le même processus, a affirmé dimanche la ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Fremault quelques heures après une prise de position de son collègue de de DéFI Didier Gosuin.

La décision de principe d'interdire les véhicules diesel à partir de 2030 ne peut se traduire par un simple effet d'annonce débouchant au final sur une série d'exonérations. L'étude à laquelle s'est engagé le gouvernement bruxellois devra être menée très sérieusement, averti dimanche le ministre bruxellois de l'Economie et de l'Emploi Didier Gosuin (DéFI), énonçant plusieurs situations dans les secteurs publics (e.a. la STIB et l'ABP) et privés, tendant à démontrer qu'en l'état, une interdiction globale serait difficile à concrétiser à brève échéance. "Il ne faut pas prendre le citoyen pour un imbécile sinon nous en restons à la pétition de principe. Un tel objectif impose une étude sérieuse et un travail de fond dans la transparence", avait commenté M. Gosuin, interrogé en marge du congrès de lancement de la campagne électorale de DéFI pour les communales à Bruxelles. "Cette décision est de loin l'une des plus respectueuses de la santé des Bruxellois, nous avons douze ans pour préparer le terrain, pourquoi Bruxelles échouerait là où d'autres villes européens ont enclenché le même processus et là où d'autres villes mondiales ont déjà réussi", s'est demandée la ministre de l'Environnement, réagissant à ces propos. "Il est de notre responsabilité d'installer un cadre et de déterminer une méthode en tenant compte de toutes les spécificités bruxelloises comme le gouvernement l'a déterminé jeudi. Je démarre un travail de longue haleine indispensable pour la qualité de vie des bruxellois d'aujourd'hui et de demain. Il en va de ma responsabilité de ne pas faire de BXL une Ville Région qui stagne, les bruxellois méritent de l'ambition", a-t-elle encore dit. (Belga)

Nos partenaires