VEGA, le nouveau mouvement de Vincent Decroly

11/12/13 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Le Vif

Rouge et vert, c'est le nouveau mouvement politique créé par l'ex député Ecolo Vincent Decroly, qui l'avait annoncé au Vif/L'Express il y a une dizaine de jours. Parmi d'autres, il y est rejoint par Michèle Gilkinet (la tante de Georges), ex-députée elle-aussi. C'est la gauche fondatrice d'Ecolo.

VEGA, le nouveau mouvement de Vincent Decroly

© Image Globe

"Le PS, le CDH, le MR et Ecolo, ça ce sont nos adversaires"

Avec "VEGA, Rouges et Verts", c'est le retour de l'équipe de gauche et de choc d'Ecolo, le retour aux fondamentaux du mouvement Ecolo avant qu'il devienne le parti. Vincent Decroly, député fédéral de 1995 à 2003, très médiatisé suite à la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Dutroux, et Michèle Gilkinet, députée fédérale elle-aussi, de 1999 à 2003, se sont toujours singularisés, aux côtés des Paul Lannoye ou Jacques Bauduin, pour leur intransigeance et leur refus du pouvoir pour le pouvoir.

Objecteurs de croissance

Vincent Decroly et Michèle Gilkinet font tous deux partie de cette tendance des objecteurs de croissance, anti capitaliste et anti productiviste. "Il faut dès à présent programmer la fin du capitalisme, explique ainsi Decroly: c'est eux ou nous, et nous avons envie, nous et nos enfants, de subsister." Michèle Gilkinet est également cofondatrice du GRAPPE (Groupe de réflexion et d'action pour une politique écologique).

Tous deux, lors de la campagne pour les élections fédérales de 2010, alors qu'ils n'étaient pas dans la course, ont apporté publiquement, mais de l'extérieur, leur soutien au Front des Gauches (PC, PSL, PH , CAP et Vélorution). Mais cette fois, ils sont dedans, dans ce mouvement politique VEGA, Rouges et Verts, qui sera officiellement fondé le 1er février à Charleroi. Dedans avec la coopérative politique liégeoise VEGA, Verts et à gauche, qui a conquis un siège aux communales de 2012; avec des anciens de l'UDP (Union démocratique et populaire) de Mons-Borinage; avec des syndicalistes du bassin de Charleroi; avec des personnalités du MG (le Mouvement de Gauche de Bernard Wesphael); et avec tout qui, puisque les adhésions se font à titre individuel, se reconnaîtra dans le programme (www.mouvement-vega.be).

Un nouveau pacte social

"Nous sommes convaincus qu'il faut un lien entre un rouge fort et un vert fort, explique Michèle Gilkinet, qu'il ne suffit pas d'apporter une touche de socialisme à l'écologie, ou une touche d'environnement au socialisme. Il faut mettre en place un nouveau pacte social, car celui sur lequel est fondée la social-démocratie s'effondre. La redistribution des richesses, elle ne se fait pas. On veut nous faire croire qu'il faut faire grossir le gâteau pour en avoir une meilleure part, produire toujours plus. Mais on épuise les réserves, et cette relance qu'on nous serine affaiblit les plus faibles, augmente le chômage, précarise les femmes... Il faut relocaliser l'économie, réindustrialiser nos régions, mais pour produire des biens dont nous avons réellement besoin."

"Nous sommes soutenus par le même vent d'enthousiasme que celui qui porte le PTB, un vent qui se lève, une révolution citoyenne. Qui veut redonner du coeur, du goût, du sens à la politique", déclare Vincent Decroly. Sans accord entre les deux toutefois, mais sans animosité non plus. "Le PS, le CDH, le MR et Ecolo, ça, ce sont nos adversaires", conclut-il. Ce n'est pas une déclaration de paix.

Michèle Gilkinet est la tante de Georges Gilkinet, député fédéral sortant, et probable tête de liste namuroise Ecolo pour la Chambre. Tiens, c'est chez qui qu'on réveillonne cette année?

Nos partenaires