Vanhengel plaide pour la poursuite du projet de stade national sur le Parking C

10/12/17 à 17:07 - Mise à jour à 17:07

Source: Belga

Le ministre bruxellois du Budget Guy Vanhengel (Open Vld) a plaidé dimanche pour la poursuite du parcours du projet de stade national sur le parking C. "Si on fait autre chose, on est reparti pour dix ou vingt ans de chamailleries", a-t-il affirmé, sur le plateau de l'émission "De Zevende Dag" (Eén-VRT).

Vanhengel plaide pour la poursuite du projet de stade national sur le Parking C

© Belga Image

L'UEFA a décidé jeudi de ne plus considérer Bruxelles comme une des villes hôtes du Championnat d'Europe de Football 2020 parce que la construction du stade national sur le parking C paraît trop incertaine. Guy Vanhengel, qui fut l'un des premiers à défendre l'option du parking C, a estimé dimanche qu'il importait à présent d'examiner sur quels point le projet actuel pouvait être amélioré pour qu'un permis de construire puisse être délivré. "Nous avons actuellement dans ce pays un quart de siècle de retard par rapport aux pays voisins disposant de ce type d'infrastructure. De plus, l'an prochain démarre la Nations League - nouvelle compétition organisée par l'UEFA - au cours de laquelle la Belgique devra jouer contre les grosses locomotives européennes. Nous serons regardés bizarrement par l'UEFA si nous ne disposons toujours d'aucune infrastructure qui permet de faire en sorte que ce soit possible", a affirmé le ministre libéral flamand.

Vanhengel plaide pour la poursuite du projet de stade national sur le Parking C

© Image Globe/Virginie Lefour

Pour Guy Vanhengel, les reproches d'amateurisme proférés par le Premier ministre Charles Michel (MR) à propos de la gestion de ce dossier sont à mettre sur le compte d'une "méconnaissance totale" de celui-ci. Le chef de file bruxellois de l'Open Vld a par ailleurs fait remarquer que plusieurs acteurs importants ont changé de position en chemin. "J'ai fait l'expérience d'un refus d'être reçu par des collègues du gouvernement flamand au motif qu'ils seraient peut-être amenés à se prononcer ultérieurement sur une demande de permis de construire dans ce dossier. Où sont les ministres du Sport dans ce dossier?", a-t-il demandé, visant sans le citer le ministre N-VA Philippe Muyters.

Toujours d'après Guy Vanhengel, on a, à un moment donné, dépassé le stade de la contradiction pour verser dans des "pratiques de sabotage", tels qu'en attestent les retards engendrés par la procédure activée pour supprimer un chemin vicinal (disparu du site depuis des décennies, mais pas des tiroirs de l'administration, ndlr). Au cours de l'émission de RTL-TVi "C'est pas tous les jours dimanche", l'ex-Premier ministre Yves Leterme a jugé de son côté qu'il importait à présent de tirer des leçons de la manière dont on organise le processus décisionnel dans de grands dossiers tels que celui du stade, des nuisances des avions, de la mobilité ou encore du budget. Le renoncement à la hiérarchie des normes impose qu'à un moment il faut se mettre d'accord sur un arbitrage, ce que le comité de concertation n'est jusqu'ici que trop peu parvenu à faire. Yves Leterme s'est dit "très pessimiste" sur les chances de voir le dossier aboutir au niveau fédéral.

Nos partenaires