Vande Lanotte réunit De Wever et Di Rupo pour la troisième fois

03/11/10 à 17:47 - Mise à jour à 17:47

Source: Le Vif

Le conciliateur royal, Johan Vande Lanotte, a vu mercredi matin le président de la N-VA Bart De Wever. Ce mercredi soir, il réunit Bart De Wever et le président du PS Elio Di Rupo.

Vande Lanotte réunit De Wever et Di Rupo pour la troisième fois

© Belga

L'après-midi, M. Vande Lanotte a enfilé son costume de professeur pour donner cours à l'Université de Gand. Le sujet du jour: la loi de financement et les affaires courantes.

M. Vande Lanotte a été chargé le 21 octobre dernier par le Roi d'une mission de conciliation. Le Souverain lui a demandé de travailler sur la base des travaux du clarificateur, des médiateurs et du pré-formateur et donc de tenter de relancer les négociations à sept (N-VA, PS, CD&V, sp.a, cdH, Ecolo et Groen!) en vue d'une future réforme de l'Etat et de la formation d'un gouvernement fédéral.

Il doit aussi tester, avec l'aide de la Banque nationale de Belgique (BNB) et du Bureau du plan, les différentes hypothèses présentées en matière de loi de financement. Le rapport commun des deux institutions sur les propositions des sept partis est attendu pour le 8 novembre. Il sera alors soumis à un comité de 6 experts et le rapport définitif est prévu pour le 12 novembre.

M. Vande Lanotte a déjà rencontré les présidents des sept partis la semaine dernière et a aussi, par deux fois, réuni les présidents de la N-VA et du PS.

Après avoir fait rapport de sa mission au Roi, mardi, il a repris son bâton de pèlerin. Il a commencé par rencontrer le président de la N-VA et réunit ce mercredi soir, pour la troisième fois, les présidents de la N-VA et du PS, les deux grands vainqueurs des élections du 13 juin.

Après son rapport au Roi, M. Vande Lanotte a dit dans une courte déclaration que "la route à parcourir en vue d'un accord est encore difficile et incertaine". Toutefois, il a ajouté, qu'il avait "indubitablement constaté" que tous les partis "jouent le jeu honnêtement et s'efforcent de se rapprocher d'un accord".

Il a également indiqué qu'il espérait avoir revu les présidents des sept partis pour la fin de la semaine.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires