Vanackere : "Donner l'impression que tout le monde fraude, c'est aller trop loin"

05/02/12 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Source: Le Vif

Le vice-premier et ministre des Finances, Steven Vanackere, a critiqué à demi-mot le secrétaire d'Etat à la lutte contre la Fraude, John Crombez, dimanche sur le plateau de l'émission "De Zevende Dag" (VRT). "Il est évidemment important de lutter contre la fraude (...), mais cela va trop loin lorsqu'on donne l'impression que tout le monde fraude. Je ne suis pas d'accord avec une telle attitude", a dit le ministre.

Vanackere : "Donner l'impression que tout le monde fraude, c'est aller trop loin"

© Belga

On a appris vendredi que le Conseil d'Etat avait émis des critiques quant à une mesure prévue par M. Crombez pour lutter contre les constructions frauduleuses. D'après le Conseil, cette mesure semble contraire à la Constitution.

Le fisc recevrait en effet une compétence contraire au principe selon lequel on ne peut lever que les impôts fixés par le législateur.

Pour M. Crombez, la disposition anti-abus de 1993 laisse des zones grises tellement importantes qu'on en arrive à des "situations incroyables".

Interrogé à ce propos, M. Vanackere, qui n'a jamais cité M. Crombez, a dit ne pas vouloir commenter des déclarations individuelles.

"Si nous voulons relancer la croissance, ce dont nous avons besoin pour résoudre les problèmes budgétaires, il faut lutter contre ceux qui faussent le système. Lutter contre la fraude est donc très important pour éviter la concurrence déloyale. Mais il ne faut pas aller jusqu'à donner l'impression que tout le monde fraude", a dit le ministre.

Sur Twitter, Karel Van Eetvelt, le patron de l'Unizo, a de son côté estimé que M. Vanackere traduit le sentiment général des entreprises. "Il faut arrêter de qualifier chacun de fraudeur et s'en prendre à la vraie fraude", a-t-il déclaré.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires