"Van Overtveldt veut priver la Belgique d'un levier essentiel"

12/10/14 à 17:02 - Mise à jour à 17:02

Source: Belga

L'annonce par le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) de sa volonté de privatiser la banque d'État Belfius "donne un signal très négatif au marché" et risque de "priver l'État belge d'un levier essentiel de soutien à l'économie réelle", a dénoncé dimanche le groupe Ecolo-Groen.

"Van Overtveldt veut priver la Belgique d'un levier essentiel"

Georges Gilkinet © Belga

"La nouvelle majorité veut donner tous les pouvoirs au marché et accepte, pour des raisons idéologiques, de se priver des moyens utiles pour le changer et éviter de nouvelles catastrophes", estime le député Georges Gilkinet dans un communiqué.

La détention de Belfius à 100% par l'État belge constitue à ses yeux "une opportunité extraordinaire à saisir pour montrer qu'une grande banque peut développer des pratiques différentes et influencer le marché bancaire de l'intérieur". Il évoque des pratiques salariales plus raisonnables, la défense de l'emploi dans les banques ou encore une relation privilégiée à développer avec les secteurs publics et associatifs.

Par ailleurs, une telle déclaration n'est pas de nature à faciliter le travail au quotidien des travailleurs et des administrateurs de Belfius ni, le cas échéant, d'en obtenir le meilleur prix, fait valoir M. Gilkinet. A ses yeux, le "ministre nationaliste des Finances" développe une vision à court terme en matière bancaire. Le nouveau ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a affirmé dimanche sa volonté de privatiser à terme Belfius, pour autant que la vente se fasse dans des conditions de marché favorables.

Nos partenaires