Van Cauwenberghe acquitté dans le dossier Sodexo

23/05/16 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Source: Belga

Le tribunal correctionnel de Charleroi a prononcé lundi l'acquittement de Jean-Claude Van Cauwenberghe dans le dossier Sodexo. L'ex-bourgmestre de Charleroi est désormais blanchi dans les six affaires qui le concernaient. L'ancien échevin Jean-Pol Demacq obtient la suspension du prononcé.

Van Cauwenberghe acquitté dans le dossier Sodexo

Jean-Claude Van Cauwenberghe. © Belga

Ce dossier concernait des repas scolaires, selon un contrat passé en 2002 entre la Ville de Charleroi et la société Sodexo, à raison de 750 repas scolaires par jour. Le chiffre étant passé à 450 repas, la firme avait subi un manque à gagner, qui avait donné lieu à de fausses factures de compensation.

Jean-Claude Van Cauwenberghe, alors redevenu conseiller communal, était, selon le parquet, intervenu auprès de la Ville pour activer ces compensations. Cela lui valait d'être poursuivi pour corruption, parce qu'il avait été, à deux reprises, l'invité de repas gastronomiques offerts par le patron de Sodexo.

Lundi, le tribunal a constaté qu'il n'existait pas l'ombre d'un élément pouvant établir une quelconque influence de Jean-Claude Van Cauwenberghe dans cette affaire. Au contraire, des repas avaient déjà eu lieu bien avant les faits entre les deux hommes, ce qui démontre une certaine forme d'habitude. En outre, Sodexo avait remis un argumentaire à Jean-Claude Van Cauwenberghe, prouvant ainsi que la cause n'était pas entendue et qu'un dîner ne suffirait pas à convaincre l'intéressé.

Faute d'éléments, Jean-Claude Van Cauwenberghe a été acquitté. L'ex-échevin de l'Enseignement, Jean-Pol Demacq, a par contre été reconnu coupable de faux pour avoir fait établir deux faux bons de commande et ainsi fait payer le manque à gagner de Sodexo. Il obtient la suspension du prononcé sur un an, à l'instar du fonctionnaire qui a mis en oeuvre le mécanisme.

Nos partenaires