Valérie De Bue (MR) remplacera Luperto à la présidence du parlement de la Fédération

10/11/14 à 19:45 - Mise à jour à 19:46

Source: Belga

La démission de Jean-Charles Luperto de la présidence du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles fait monter la première vice-présidente Valérie De Bue (MR) au perchoir de l'assemblée, a confirmé le greffe.

Valérie De Bue (MR) remplacera Luperto à la présidence du parlement de la Fédération

Valérie De Bue (MR), nouvelle présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles © BELGA/Eric Lalmand

Jean-Charles Luperto (PS) a démissionné de cette présidence à la suite de plaintes pour faits de moeurs portées à son encontre.

Il n'abandonne en revanche pas son mandat de député wallon et communautaire, qui lui confère l'immunité parlementaire. Présumé innocent, il souligne d'ailleurs que sa démission n'implique aucune reconnaissance de culpabilité de sa part.

En 2004, la présidente du parlement de la Communauté française, Isabelle Simonis, avait pour sa part démissionné après la publication d'une note de travail interne relative à une campagne d'information dans la perspective des élections communales de 2006.

La démission était nécessaire, selon le MR

La démission de Jean-Charles Luperto de la présidence du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles constitue une prise de responsabilité nécessaire, a estimé lundi soir le MR, principal parti d'opposition au parlement wallon.

"L'enquête est en cours et la justice doit faire son travail, il faut aussi respecter la présomption d'innocence", a rappelé le chef de groupe des réformateurs wallons, Pierre-Yves Jeholet.

Les faits reprochés sont cependant d'une "certaine gravité", a-t-il ajouté, rappelant que le dossier sur lequel enquête le parquet fait état de mineurs d'âge.

"La démission représente (pour Jean-Charles Luperto) le meilleur moyen d'assurer sa défense, mais c'était aussi un acte nécessaire pour préserver la crédibilité et l'image de l'institution", a ajouté le député libéral.

Nos partenaires