Va-t-on fermer les tunnels bruxellois ?

16/01/16 à 16:38 - Mise à jour à 16:45

Source: De Morgen

Les tunnels de la capitale ont besoin d'être rénovés. La facture risque d'être lourde puisque la note pourrait s'élever à des milliards d'euros. Dans cette optique toutes les options doivent être envisagées.Y compris celle de les fermer écrit l'Écho.

Va-t-on fermer les tunnels bruxellois ?

© Belga

À la suite des dégâts liés à l'âge, observés à l'infrastructure du tunnel Léopold II, il a été décidé d'inspecter visuellement, et manuellement tous les tunnels bruxellois. Pascal Smet a confirmé qu'après toutes les inspections, il disposerait d'un plan d'analyse global des tunnels bruxellois d'ici la fin du mois. Selon lui, il a été demandé à Bruxelles mobilité de développer un "plan d'action tunnels" sur dix ans.

D'ici la fin de l'année, un marché sera lancé en vue de la rénovation du tunnel de la Porte de Hal. M. Smet a par ailleurs souligné que le dossier de l'état des tunnels bruxellois dont la plupart ont été percés au cours des années 70-80 préoccupait le gouvernement régional. "Les rénover pourrait coûter des milliards" révèle une source à L'Echo. "Et c'est pour cela que toutes les options doivent être envisagées" dit cette même source.

L'ARAU est partisan de la fermeture définitive du tunnel Léopold II

L'Atelier de Recherche et d'Action urbaines (ARAU) qui milite depuis les années '60 en faveur d'une participation des habitants de la capitale dans le devenir de leur ville demande que l'on renonce à la très coûteuse rénovation du tunnel Léopold II, infrastructure construite dans les années '80. "À l'heure où se pose la question de l'avenir du tunnel Léopold II, peut-on sérieusement envisager de le maintenir à tout prix, et quel prix (660 millions) et de léguer à nos enfants et petits-enfants un puits sans fond qui, s'il fait déjà aujourd'hui partie du passé, le fera plus encore demain?", a interrogé l'association. Pour l'ARAU, le ministre des Travaux Publics, Pascal Smet, a hérité d'un dossier difficile, faisant récemment preuve, comme l'ensemble gouvernement bruxellois, d'un certain courage en décidant la démolition du viaduc Reyers et en renonçant au creusement d'un tunnel sous la place Meiser ainsi qu'à la prolongation du tunnel Cortenbergh. Aux yeux de l'ARAU, programmer la fermeture du tunnel Léopold II est la seule option réaliste pour tourner le dos aux lourds investissements dans la "mobilité d'hier".

Un masterplan est en cours

Le cabinet du ministre régional de la Mobilité et des Travaux public Pascal Smet s'est lui borné à rappeler ce samedi la position actuelle du gouvernement bruxellois concernant la rénovation des tunnels de la capitale.

Il a ainsi été décidé en décembre de rénover le tunnel Léopold II. Marc Debont, porte-parole du cabinet, ajoute qu'un masterplan est en cours pour procéder à l'évaluation de l'état de l'ensemble des tunnels à Bruxelles. Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles-Mobilité, précise que cette évaluation a été initiée en novembre, à la suite de la chute d'un micro-bloc de béton sur un véhicule dans le tunnel Rogier. Les inspections en cours visent à se prémunir contre d'éventuels accidents similaires. Elles portent principalement sur l'état des plafonds, sur base d'analyses par décapages et sondages. À l'issue de ces évaluations, Bruxelles-Mobilité mettra à jour son plan pluriannuel d'investissement.

Pour sa part, le parti Ecolo a rappelé samedi son souhait de voir une alternative "au tout au souterrain". La députée bruxelloise Céline Delforge annonce qu'elle déposera une proposition de résolution en ce sens. "Les 650 millions que nous coûterait la rénovation des tunnels bruxellois doivent être investis dans des sites propres et des espaces publics requalifiés plutôt qu'engloutis dans des solutions éculées qui n'ont d'autres conséquences que d'aspirer les voitures au coeur de notre ville", préconise Arnaud Pinxteren, député bruxellois et secrétaire politique Ecolo Bruxelles.

Le MR a rappelé samedi sa ferme opposition à toute fermeture à Bruxelles. Le député bruxellois Boris Dilliès (MR) déposera la semaine prochaine une nouvelle proposition concernant les tunnels de la Région.

En savoir plus sur:

Nos partenaires