USA: un couple obtient en justice l'expulsion de son fils du domicile familial

23/05/18 à 23:55 - Mise à jour à 24/05/18 à 00:06

Source: Belga

(Belga) A 30 ans, il est temps de quitter le nid familial. C'est la décision d'un juge américain, qui a donné raison à un couple qui demandait l'expulsion de son fils chômeur de son domicile.

Mark et Christina Rotondo s'étaient tournés vers la justice après avoir demandé pendant plusieurs mois sans succès à leur fils, Michael, de quitter leur maison de Camillus, près de Syracuse (nord-est), estimant qu'à l'âge de 30 ans, il pouvait se débrouiller seul, selon la radio NPR. Mardi, lors d'une audience à la cour suprême de l'Etat de New York, le fils n'a pas nié que ses parents voulaient le mettre dehors mais a demandé à bénéficier d'un délai de six mois, se basant sur un précédent jugement concernant l'entraide familiale. Le juge l'a débouté, trouvant sa demande "scandaleuse", et a rappelé que ses parents, propriétaires de la maison, avaient le droit de choisir qui y habitait. Il ne lui a toutefois pas donné de délai pour quitter le domicile. Michael Rotondo, barbe et cheveux longs coiffés en catogan, était revenu vivre au domicile familial il y a huit ans après avoir perdu son travail. Les relations se sont peu à peu détériorées. Il ne parle plus à ses parents, fait lui-même ses courses alimentaires et sa lessive. Mercredi, il a indiqué ne pas vouloir une réconciliation. Ses parents lui ont proposé 1.100 dollars pour l'aider à déménager. Il a accepté la somme mais l'a dépensée en "frais", avait-il expliqué au juge. Selon une étude du Pew Research Center, près d'un tiers (32,1%) des 18-34 ans américains vivaient chez leurs parents en 2016. Michael Rotondo a souligné sur CNN ne pas s'identifier avec cette génération. "Je suis très conservateur, les +millenials+ ont une idéologie très libérale", a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires