USA: "Rien" ne justifiait que la police abatte un Noir, dénonce sa petite amie

07/07/16 à 19:50 - Mise à jour à 19:50

Source: Belga

(Belga) La jeune américaine qui a filmé les derniers instants de son petit ami, un Noir abattu mercredi soir dans sa voiture par un policier dans le Minnesota, a assuré jeudi que "rien" ne justifiait ces coups de feu, dénonçant une police "raciste".

USA: "Rien" ne justifiait que la police abatte un Noir, dénonce sa petite amie

USA: "Rien" ne justifiait que la police abatte un Noir, dénonce sa petite amie © BELGA

La vidéo prise avec son smartphone mercredi soir dans la ville de Falcon Heights et diffusée en direct sur Facebook Live a été visionnée 3,4 millions de fois. On y voit agoniser son petit ami, Philando Castile, un employé de cantine scolaire de 32 ans dont le tee-shirt est maculé de sang au niveau du bras et du thorax, sur le siège passager d'une voiture. "Je suis anéantie" par la mort de Philando Castile, a déclaré devant des journalistes la jeune femme se présentant comme Diamond Reynolds. "Rien dans son langage corporel ne laissait entrevoir de l'intimidation. Rien dans son langage corporel ne disait 'tire-moi dessus'. Rien dans son langage corporel ne disait 'tue-moi je veux mourir". Le couple, ainsi que la fille de Diamond Reynolds assise sur la banquette arrière du véhicule, avait été arrêté pour "un phare cassé", assure la jeune femme. Lors du contrôle, raconte-t-elle, l'agent a émis des demandes contradictoires, exigeant de Philando Castile qu'il lève les mains en l'air et qu'il présente ses papiers d'identité, qui se trouvaient dans sa poche arrière. "Pas un tir. Pas deux tirs. Pas trois tirs. Pas quatre tirs. Mais cinq tirs. Sans raison", s'est-elle emportée. La veille dans sa vidéo en direct, elle assurait que son compagnon avait reçu quatre balles. Diamond Reynolds décrit les policiers, deux en tout présents sur les lieux, comme "très très racistes". Elle a décidé de partager cette vidéo pour que "tout le monde à travers l'Amérique sache que notre police qui est censée nous servir et nous protéger est celle qui nous tue". Son téléphone, assure-t-elle, a été saisi après le drame. "Ils vont faire tout ce qu'ils ont à faire pour se couvrir". (Belga)

Nos partenaires