USA: des parents outrés par un exercice scolaire de calligraphie arabe

18/12/15 à 22:44 - Mise à jour à 22:44

Source: Belga

(Belga) Toutes les écoles d'un comté américain étaient fermées vendredi après qu'un exercice de recopiage d'une calligraphie arabe, donné à quelques élèves, a déclenché la fureur de nombreux parents et même suscité des menaces extérieures.

"Nous sommes désolés d'avoir à prendre cette mesure, mais nous le faisons dans un surcroît de précautions, en suivant les recommandations de la police et du conseil d'administration des écoles du comté d'Augusta", ont indiqué les autorités scolaires de cette région de l'Etat de Virginie. La violente polémique a éclaté il y a quelques jours quand une enseignante, Cheryl LaPorte, a demandé à ses élèves de s'exercer aux beautés de la calligraphie arabe, en recopiant à la main une inscription, la chahada, qui est la profession de foi de l'islam. Cet exercice de dessin, faisant partie d'un manuel d'enseignement destiné à des collégiens, s'inscrivait dans un cours sur les religions du monde, dont l'islam. "Cela vous donnera une idée de la complexité artistique de la calligraphie", précisait l'énoncé du travail. Des dizaines de parents ont alors réagi de façon virulente, voyant dans cet exercice une tentative d'"endoctrinement" de leur enfant. Certains ont exigé que l'enseignante soit renvoyée. L'école a été inondée d'emails et de coups de téléphone parfois vindicatifs. Les appels augmentant nettement en volume, les autorités, prenant en compte "le ton et la teneur de ces communications", ont décidé la fermeture de toutes les écoles publiques du comté vendredi, ont-elles expliqué. Les activités extra-scolaires ont également été déprogrammées. Les responsables éducatifs locaux ont nié toute tentative d'endoctrinement ou de prosélytisme. "Aucun cours n'est conçu pour promouvoir une opinion religieuse ou pour faire changer la croyance religieuse d'un élève", ont-ils affirmé, en promettant toutefois d'utiliser dans l'avenir un autre échantillon, "non-religieux", de calligraphie arabe. Parallèlement, des voix en nombre croissant sont venues apporter un soutien à l'enseignante. Une page Facebook en ce sens a rassemblé plus de 2.000 personnes. (Belga)

Nos partenaires