USA: dans la course au Sénat, un homme d'affaires condamné embarrasse les républicains

03/05/18 à 07:18 - Mise à jour à 07:20

Source: Belga

(Belga) En 2012, quatre électeurs sur dix avaient préféré un détenu au président sortant Barack Obama lors de primaires démocrates en Virginie occidentale. Cette année, c'est au tour des républicains de craindre un électorat versatile qui pourrait choisir un homme d'affaires pro-Trump et ancien condamné, pour la course au Sénat.

Don Blankenship, l'un des trois prétendants aux primaires qui se tiendront le 8 mai, est l'ancien patron d'une mine de charbon qui a purgé un an de prison en 2016 pour manquement aux règles de sécurité après une explosion mortelle. Bastion électoral de Donald Trump, cet Etat minier de l'est des Etats-Unis vote majoritairement républicain depuis une décennie. Mais la réputation sulfureuse de ce candidat inquiète les dirigeants du parti qui ne possède qu'une courte majorité à la chambre haute du Congrès. Ils craignent surtout le manque de discipline de cette aile populiste rebelle qui, si Don Blankenship sortait vainqueur du scrutin, rendrait encore plus difficile la victoire d'un républicain face au sénateur sortant Joe Manchin, un démocrate élu grâce à un programme conservateur. Selon un récent sondage, Don Blankenship est devancé par les deux autres candidats républicains -le procureur de l'Etat Patrick Morrisey et Evan Jenkins, élu de la Chambre des représentants et ancien démocrate-, mais il reste un quart d'indécis. (Belga)

Nos partenaires