USA: accusé de scanner des courriels, Yahoo! veut que le gouvernement s'exprime

20/10/16 à 00:23 - Mise à jour à 00:25

Source: Belga

(Belga) Yahoo!, accusé dans les médias d'avoir scanné les courriels de ses utilisateurs à la demande des services de renseignements américains, a appelé ces derniers mercredi à apporter des "clarifications" sur l'affaire.

"Yahoo! était mentionné spécifiquement dans ces articles et nous nous sommes trouvés dans l'impossibilité de répondre en détail. Vos bureaux, néanmoins, sont bien placés pour clarifier cette question d'intérêt public", écrit le groupe internet au directeur national du renseignement, James Clapper, dans une lettre rendue publique mercredi. Un article de l'agence Reuters, que Yahoo! avait à l'époque qualifié de "trompeur", avait affirmé début octobre que le groupe avait conçu un programme spécifique en 2015 pour scanner des millions de courriels et aider les services de renseignement et la police fédérale (FBI) américains. Le New York Times avait rapporté ensuite une version légèrement différente, selon laquelle le groupe s'était vu ordonner par un juge fédéral de rechercher une "signature" numérique dans ses courriels dans le cadre d'une enquête sur une entité sponsorisée par un Etat et liée à des attentats. Il avait donc modifié à cet effet un programme anti-spams et scanné des courriels. Yahoo! avait tenté de se défendre en affirmant qu'il "respecte la loi" et que "le scannage de courriels décrit dans l'article n'existe pas dans nos systèmes". Certains experts n'y avaient toutefois pas vu un démenti vraiment satisfaisant. Dans sa lettre mercredi, Yahoo! demande spécifiquement à la direction du renseignement de "confirmer si un ordre de justice, comme écrit dans ces articles de presse, a été émis; déclassifier tout ou partie de cet ordre, s'il existe; et faire un commentaire public suffisamment détaillé sur le contexte pour clarifier les faits reprochés et leurs circonstances". (Belga)

Nos partenaires