Universités: Marcourt veut remplacer les académies par des pôles géographiques

09/05/11 à 08:02 - Mise à jour à 08:02

Source: Le Vif

Comme si la réforme de l'enseignement supérieur n'était pas déjà assez compliquée, le ministre compétent en la matière, Jean-Claude Marcourt (PS), souhaite créer un système avec une unique académie, secondée par des pôles géographiques. Le processus de décision stratégique de l'académie unique associerait le monde politique, culturel et social.

Universités: Marcourt veut remplacer les académies par des pôles géographiques

© Belga

Le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) continue à plancher sur sa réforme de l'offre de l'enseignement supérieur: il envisage de créer une académie unique, secondée de pôles géographiques, indique Le Soir lundi.

Le paysage de l'enseignement supérieur en Communauté française comprend actuellement trois académies (Wallonie-Bruxelles, Wallonie-Europe et Louvain). L'académie unique telle que la conçoit le ministre sera compétente pour la recherche et la formation doctorale. Les académies telles qu'elles existent pour le moment seraient remplacées par des pôles géographiques qui réuniraient hautes écoles et universités. Les pôles auraient des compétences très larges, allant de la coordination de la perception des droits d'inscription à la représentation dans les différentes instances ou de devenir le lien des établissements membres avec les acteurs locaux, publics et privés.

Le ministre a également imaginé une structure en trois niveaux de pouvoir: le niveau exécutif ne serait formé que du recteur et des représentants des établissements membres, le niveau "décisionnel" serait une sorte de conseil académique tandis que le niveau stratégique, orienté vers l'extérieur, serait ouvert aux représentants des milieux politiques, culturels et sociaux.

Avec Belga

Nos partenaires