Unia salue une condamnation pour discrimination sur base de l'âge, "réalité sous-estimée"

30/05/16 à 03:52 - Mise à jour à 03:52

Source: Belga

(Belga) Unia, Centre interfédéral pour l'égalité des chances, salue le jugement du tribunal de Gand qui a condamné une entreprise à une astreinte pour discrimination sur base de l'âge. La candidature d'un homme de 59 ans avait été rejetée par cette société belge en raison de son âge.

L'homme de 59 ans avait décidé d'engager une action en justice ayant appris par courriel que sa candidature n'avait pas été retenue en raison de son âge dans la cadre d'une procédure de recrutement. Devant le tribunal, cette entreprise, qui est Dovy Keukens selon Het Nieuwsblad, avait même avancé l'argument selon lequel les travailleurs plus âgés avaient plus de difficultés à maîtriser certains logiciels. Le tribunal de Gand a balayé cet argument et condamné la société belge à une astreinte de mille euros par nouvelle infraction, à verser des dommages-intérêts à hauteur de 25.000 euros à la victime, à afficher visiblement la condamnation dans ses locaux. Unia salue un jugement rendu "dans un dossier symptomatique d'un problème social sérieux et généralement sous-estimé". Le directeur du centre, Patrick Charlier, directeur d'Unia, souligne que "les personnes âgées sont perçues comme moins flexibles, pas à jour avec les nouvelles technologies ou souffrant de problèmes de santé. Ce préjugé a été très justement souligné par le tribunal et constitue aussi un signal à notre société". Unia a ouvert pas moins de 80 dossiers pour discrimination fondée sur l'âge l'an passé, dont plus de la moitié relevaient du domaine de l'emploi, en particulier pour les personnes de 45-55 ans (29%) et 55-65 ans (20 %). Un constat d'autant plus préoccupant que le vieillissement de la population est une réalité et que le groupe des plus de 45 ans augmentera de 20% dans les quarante prochaines années en Belgique. "Si cette partie croissante de la population fait face à un risque important de discrimination sur le lieu de travail, alors nous sommes confrontés à un réel problème social", met en garde le directeur d'Unia. (Belga)

Nos partenaires