Une veste de combat intelligente de 125 000 euros pour les soldats belges

01/06/15 à 15:38 - Mise à jour à 16:11

Source: Le Vif

L'armée belge testera début 2016 une quarantaine de vestes de combats intelligentes. Il s'agit d'un équipement doté d'un véritable mini-ordinateur lors de leurs opérations. Cette haute technologie a cependant un certain coût.

Une veste de combat intelligente de 125 000 euros pour les soldats belges

Des militaires dans la rue à Bruxelles. © BELGA/Nicolas Maeterlinck

Au début de l'année 2016, l'armée belge recevra sa première livraison de 40 vestes de combats intelligentes produites par la société hollandaise Thales. Il s'agit de vestes bourrées de technologies qui permettront aux soldats de communiquer directement entre eux et avec différents véhicules. Ils pourront aussi communiquer leur position GPS, écrire des messages via un écran tactile ou encore, consulter des cartes, en bref, ils seront dotés d'un véritable mini-ordinateur lors de leurs opérations. Un petit générateur diesel garantira une autonomie de 48 heures et des chargeurs solaires feront office de back-up.

Le prix d'un tel équipement est élevé, très élevé : 125 000 euros pièce. Les premières commandes coûteront donc 5 millions d'euros. Et seulement si les tests sont concluants, après 6 mois, 4300 modèles seront achetés à l'horizon 2019, pour un coût total de 140 millions d'euros. A l'avenir, le ministère de la Défense table sur un prix réduit à 30 000 euros pour profiter de cette technologie. Tony Langone, le porte-parole du ministre de la Défense Steven Vandeput interrogé par De Morgen: "Oui, les vestes sont chères. Nous allons réaliser des tests approfondis pour être certains qu'elles valent réellement l'investissement". Olivier Vogels du service de presse de la Défense nuance de son côté: "Ces 125 000 euros comprennent aussi les coûts de développement et d'intégration des logiciels dans les véhicules".

Une grande étape dans le renouvellement de la "garde-robe" de nos soldats

Cette commande importante fait partie du programme Belgian Soldier Transformation, aussi appelé BEST-programme. Elle remonte à 2011, et l'accord de coopération signé par la Défense avec les Pays-Bas et le Luxembourg pour le développement de cette "veste intelligente". Le projet représente une grande étape dans le renouvellement de grande ampleur de la "garde-robe" de nos soldats.

Le Ministre travaille pour le moment sur les projets futurs de l'armée belge. Un grand nombre d'entre eux dépendra du budget qui lui sera alloué par la coalition. Vandeput désire doubler le budget annuel, mais l'opposition est contre.

Le développement de ces vestes de combat intelligentes est en cours depuis une dizaine d'années. Une société d'Oudenaarde, le fabricant d'instruments OIP, planche aussi sur ce projet depuis quelques années. Dans le passé, la Défense a tenté de trouver une alternative meilleur marché, explique De Morgen, mais ces options étaient moins intéressantes. L'opposition n'est pas, de prime abord, contre ce projet d'investissement. Pour Alain Top, parlementaire Sp.a: "Si les vestes sont aussi efficaces que dans la brochure, c'est alors un bon achat, qui augmentera la sécurité de nos soldats pendant leurs opérations".

En savoir plus sur:

Nos partenaires