Une trentaine de migrants sauvés en mer Ionienne

31/08/16 à 16:37 - Mise à jour à 16:37

Source: Belga

(Belga) Les garde-côtes grecs ont annoncé mercredi avoir localisé et entrepris de remorquer un bateau en détresse transportant une trentaine de migrants, qui tentait de gagner l'Italie selon l'agence de presse grecque.

Une trentaine de migrants sauvés en mer Ionienne

Une trentaine de migrants sauvés en mer Ionienne © BELGA

Le bateau avait émis un signal de détresse au large de l'île de Paxoi en mer Ionienne, au nord-ouest du pays. Le navire était "en panne de carburant" mais ses passagers "ne sont pas en danger" par beau temps dans la zone, a indiqué la police portuaire. Deux patrouilleurs sont sur place pour transborder les migrants et les ramener dans un port proche, avec le bateau. Un inconnu avait appelé le 112, le numéro d'urgence valable pour toute l'UE, pour signaler que le bateau était en détresse dans la zone, a précisé la police portuaire. Aucun détail n'était disponible dans l'immédiat sur le nombre exact et l'identité des migrants, ni sur leur itinéraire. Toutefois, selon les premières déclarations des rescapés citées par l'Agence de presse grecque Ana, ils avaient appareillé de Preveza, une ville dans l'ouest de la Grèce continentale, pour tenter de gagner l'Italie. La panne de leur embarcation les a empêchés de continuer leur voyage. Les interceptions ou sauvetages de migrants en mer Ionienne ont repris depuis ce printemps, semblant témoigner de la réouverture de la route migratoire empruntée depuis des années par les migrants vers l'Italie au départ de la Grèce, voire directement d'autres pays de Méditerranée orientale. Parallèlement, l'accord conclu en mars entre l'UE et la Turquie a fait chuter les arrivées sur les îles grecques d'Egée orientale, proches des côtes turques, qui avaient culminé à plusieurs milliers par jours au cours de l'été 2015, quand l'Europe accueillait les populations fuyant misère et conflit, notamment les Syriens. Plus de 12.000 réfugiés et migrants arrivés après l'accord UE-Turquie s'entassent sur les îles d'Egée orientale, en particulier Lesbos et Chios, qui ne comptent que 7.450 places. Pour faire face à cet afflux, les autorités grecques préparent des transferts vers le continent. (Belga)

Nos partenaires