Une prison francilienne surpeuplée incite les détenus à "accepter" de dormir par terre

30/01/16 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Belga

(Belga) Ecrasée par la surpopulation carcérale, la prison de Nanterre (ouest de Paris) a fait signer pendant un mois à des détenus un document où ils "acceptaient" de dormir par terre sur des matelas, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Une prison francilienne surpeuplée incite les détenus à "accepter" de dormir par terre

Une prison francilienne surpeuplée incite les détenus à "accepter" de dormir par terre © BELGA

Le Canard Enchaîné a révélé mercredi l'existence de ce document ainsi formulé: "J'ai été informé de la surpopulation pénale" et "accepte de dormir sur un matelas par terre pour mon affectation en bâtiment A/B". Selon l'hebdomadaire, l'administration pénitentiaire cherchait de cette façon à "éviter les recours" contre "des conditions de détention inhumaines et dégradantes". Le directeur de l'établissement, Jimmy Delliste, a confirmé que ce document a bien circulé en janvier, mais selon lui "en aucun cas, il n'y a eu volonté de se prémunir de quelconque recours, ce papier n'a aucune valeur juridique". Pour le directeur, cette initiative visait à "informer" les détenus sur la problématique de la surpopulation dans l'établissement qui compte 1.050 détenus pour 592 places. Selon les derniers chiffres publiés par l'administration pénitentiaire, 1.200 matelas au sol ont été recensés dans les prisons françaises au 1er janvier. La France comptait 66.678 détenus à la même date. (Belga)

Nos partenaires