Une pomme et une poire par jour pour soutenir les producteurs wallons

29/08/14 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Chaque Belge devrait manger une pomme et une poire par jour pendant un an pour soutenir les producteurs wallons victimes de l'embargo russe, voila l'idée de la nouvelle campagne wallonne de promotion qui sera prochainement lancée.

Une pomme et une poire par jour pour soutenir les producteurs wallons

© istock

Cette campagne wallonne de promotion sera lancée pour soutenir les producteurs de pommes et de poires, victimes de l'embargo russe sur les produits agroalimentaires européens, a annoncé mardi matin le ministre wallon de l'Agriculture, René Collin, lors d'une rencontre avec les producteurs à Hanret (Eghezée). La réunion d'une task-force est convoquée ce vendredi. Elle associera le gouvernement wallon, Comeos, fédération du commerce et des services en Belgique, l'Agence wallonne à l'exportation (Awex) et les représentants du secteur.

"Si chaque Belge mange une pomme et une poire par jour pendant un an, la production fruitière belge sera écoulée", a précisé René Collin.

La stratégie wallonne de soutien aux producteurs se développerait sur trois volets: le renforcement du marché intérieur belge, une action politique vis-à-vis de l'Union européenne et l'ouverture via l'Awex à de nouveaux marchés.

La commission européenne "Agriculture et développement durable" devrait se prononcer dans les jours qui suivent sur un montant déterminé d'aide aux producteurs. Un conseil européens des ministres de l'Agriculture est également prévu le 5 septembre prochain.

"La récolte a commencé lundi. Et nous nous demandons si nous devons cueillir, détruire ou stocker, si nous serons indemnisés", a constaté Serge Fallon, président de la Fédération Wallonne Horticole.

La Belgique, qui compte 8.500 hectares de production, exporte 70% de ses poires, dont la moitié vers la Russie. La production de poires cette année est 10% plus importante qu'en 2013, soit environ 350.000 tonnes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires