Une poignée d'occupants reste dans le parc d'Oregon

28/01/16 à 22:57 - Mise à jour à 22:57

Source: Belga

(Belga) Une poignée de manifestants anti-gouvernementaux armés continuait jeudi d'occuper un parc national en Oregon, malgré l'arrestation de la majorité des occupants y compris leur meneur.

D'après le quotidien local The Oregonian, quatre personnes étaient encore dans le parc jeudi. Une porte-parole du FBI n'a pas répondu aux demandes de commentaires de l'AFP. Ammon Bundy, un des meneurs, a de nouveau appelé les derniers occupants à quitter le parc national Malheur de leur plein gré, pacifiquement. Il les a appelés à utiliser les médias, les réseaux sociaux, et leurs "droits constitutionnels pour défendre la liberté". Les avocats de M. Bundy ont également déclaré qu'ils "attendaient avec anxiété" de voir la vidéo de l'altercation au cours de laquelle M. Bundy et 5 de ses acolytes ont été arrêtés, et pendant laquelle l'un des militants, Lavoy Finicum - qui n'a pas encore été formellement identifié par les autorités - a perdu la vie. Les détails de l'incident ne sont pas encore connus. D'après le FBI, il avait "résisté à son arrestation". Le père d'Ammon Bundy, Cliven Bundy, également un militant anti-gouvernement et connu notamment pour ses opinions racistes, affirme quant à lui que M. Finicum a été tué "de sang-froid" alors qu'il avait "les mains en l'air". Au total, 11 personnes ont été arrêtées depuis mardi, dont une en Arizona, dans le cadre de l'occupation du parc Malheur, situé dans une région rurale et retirée de l'ouest américain. L'occupation a commencé le 2 janvier à la suite d'une manifestation de soutien à deux éleveurs locaux, Dwight and Stephen Hammond, condamnés à des peines de prison pour avoir mis le feu à des terres fédérales. Les Hammond, un père et son fils, se sont rendus dans l'établissement carcéral où ils purgent depuis leur peine, et se sont désolidarisés du mouvement des frères Bundy. (Belga)

Nos partenaires