Une pièce de 2 euros à l'effigie d'un enfant disparu

25/05/16 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

Source: Belga

(Belga) La Monnaie Royale de Belgique met en circulation mercredi la première "Pièce de l'Espoir". Il s'agit d'une pièce de 2 euros, à l'effigie de Liam Vanden Branden, disparu il y a 20 ans à l'âge de deux ans. Cette initiative portée par Child Focus apparaît dans le cadre de la Journée Internationale des Enfants Disparus.

Liam est le plus jeune enfant disparu en Belgique dont on n'a jamais retrouvé la trace, indique Child Focus dans son communiqué de presse. Il incarne tous les enfants disparus récemment ou depuis plus longtemps. "Ce choix est bien sûr une reconnaissance et nous espérons que cela contribuera peut-être à faire avancer le dossier. Mais c'est avant tout un hommage à tous les enfants disparus et à leurs proches, partout dans le monde, et un appel pour que chacun se mobilise afin de les retrouver", expliquent les parents de Liam, Daniëlle Huysmans et Dirk Vanden Branden. Frappée à un million d'exemplaires, elle peut être utilisée comme moyen de paiement. "L'objectif est de rappeler aux personnes qui reçoivent ou utilisent cette pièce le destin de tous les enfants disparus, hier, aujourd'hui et demain. C'est pourquoi nous l'appelons la Pièce de l'Espoir", explique Child Focus. La pièce circulera également sur les réseaux sociaux. Child Focus invite le grand public à publier une photo (sur Twitter, Instagram...) avec le hashtag #CoinsofHope, chaque fois qu'une pièce passera de main en main. L'endroit de cet échange apparaîtra ensuite sur le site de la campagne www.coinsofhope.be pour que tout le monde puisse observer le parcours de la Pièce de l'Espoir, en Belgique et en Europe. Celle-ci est également en vente, avec un petit supplément, sur la boutique en ligne de la Monnaie Royale: http://2200600.mijnwinkel.nl/webshop/ Avec cette campagne, Child Focus espère que des millions de gens, dans notre pays ou ailleurs, réfléchiront au destin des enfants disparus et de leurs proches, lorsqu'ils verront l'une de ces pièces. "Tout le monde peut en effet être un jour amené à s'impliquer en tant que témoin capital, en partageant l'avis de disparition ou en devenant donateur ou volontaire, et permettre ainsi à un enfant disparu de rentrer chez lui." (Belga)

Nos partenaires