Une petite claque pour Rudy Demotte

14/10/12 à 20:31 - Mise à jour à 20:31

Source: Le Vif

Le parachutage de Rudy Demotte de Flobecq à Tournai n'a pas eu les effets escomptés (par lui). La candidature du double ministre-président wallon et communautaire aurait dû rapporter bien plus au parti socialiste que ce tout petit gain de 1,25% à 42,19%.

Une petite claque pour Rudy Demotte

© Belga

On sait que le futur bourgmestre empêché a annoncé que celui ou celle qui ferait fonction à sa place serait non pas le 2e meilleur score de la liste, comme il l'avait d'abord clamé, mais une personne qu'il choisirait lui-même parmi ses fidèles. On lui prêtait l'intention de désigner le plus fidèle d'entre eux, l'échevin de l'enseignement Philippe Robert, avec lequel il a d'ailleurs fait campagne commune, mais celui-ci fait un score largement inférieur à celui de ses collègues du collège Paul-Olivier Delannois et Ludivine Dedonder. On ne comprendrait pas que Rudy Demotte écarte ainsi l'une ou l'autre de ce couple (dans la vie comme en politique). Vexation suprême : tout comme son prédécesseur à l'hôtel de ville de Tournai Christian Massy, Rudy Demotte est battu en voix de préférence par la députée fédérale MR Marie-Christine Maerghem (tendance MCC), qui récolte, malgré une dissidence libérale, 7.911 voix de préférence (+3031), pour à peine 7.274 à Rudy Demotte.

M.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires