Une personne sur cinq ne boucle pas sa ceinture

09/09/15 à 18:09 - Mise à jour à 18:09

Source: Belga

Une personne sur cinq ne porte pas sa ceinture de sécurité en voiture tandis qu'un enfant sur cinq (19%) n'est pas attaché du tout, ont indiqué mercredi matin Benoît Godart, porte-parole de l'Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR), et Maxime Prévot, ministre wallon de la Sécurité routière, à l'occasion du lancement de la campagne wallonne de sensibilisation "Tout le monde la boucle!".

Une personne sur cinq ne boucle pas sa ceinture

© Thinkstock

D'après une observation réalisée sur le terrain auprès de 2.000 enfants à 114 endroits différents (parkings d'écoles, de supermarchés, de fast-food, etc.) en septembre 2014, 35% des enfants sont correctement attachés.

"Personne ne laisserait jouer son enfant sur un balcon du troisième étage sans garde-fou. Pourtant, la chute correspond à un accident à 50 km/h sans ceinture", explique Benoît Godart. Chaque année, 1.500 enfants sont blessés ou tués dans un accident de la circulation. Le port de la ceinture diminue de 70% le risque de décès des enfants.

Le port de la ceinture par les enfants varie selon la régularité et la longueur des trajets (43% des enfants sont attachés lors de trajets réguliers, contre 31% pour la route vers l'école, par exemple) ainsi que du lien de parenté (48% des enfants sont attachés quand il n'y a pas de lien de parenté, contre 33% quand un lien existe).

Les enfants en âge transitoire dans l'utilisation des siéges-autos (dos ou face à la route, rehausseur, autonomie), à savoir 1 an, 3-4 ans et 8-10 ans, sont les plus concernés. Les causes de l'absence du port de la ceinture sont le manque d'attention (26%), le fait que l'enfant s'attache seul ou refuse d'être attaché (25%), le confort de la ceinture (18%), l'ignorance du conducteur (9%).

Les principales difficultés évoquées par les parents sont la complexité d'installation (45%), la mauvaise qualité du siège (13%), des problèmes de fixation (11%) et le réglage difficile des sangles ou du harnais (10%).

Quelque 83% des conducteurs mettent leur ceinture, contre environ 97% en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Le port de la ceinture à l'avant est obligatoire depuis 1975 et à l'arrière depuis 1991. A 50 km/h, une personne de 80 kg devient un projectile de plus d'une tonne et un danger pour les autres usagers. Le non-port de la ceinture multiplie par cinq les risques de mourir dans un accident de la route.

La campagne "Tout le monde la boucle!" sera diffusée via des affiches le long du réseau routier, des affichettes, un spot radio, des brochures pour expliquer de manière pratique comment installer son enfant en voiture ainsi que sur le site tousconcernés.be.

L'objectif wallon est de réduire de 50% le nombre de morts sur les routes à l'horizon 2020, a rappelé le ministre Prévot.

En savoir plus sur:

Nos partenaires