Une perquisition chez un imam à Dison

26/03/16 à 19:11 - Mise à jour à 19:11

Source: Belga

(Belga) Une perquisition a été menée samedi matin à Dison, au domicile de Shayh Alami, un imam radical, qui fait l'objet d'un arrêté royal d'expulsion, a indiqué Yvan Ylieff, le bourgmestre de Dison.

Les forces de l'ordre se sont rendues au domicile de l'imam radical, accusé de propagande salafiste et de prêches violentes. L'homme fait, à nouveau, l'objet d'un arrêté royal d'expulsion. "Je sais que la police est intervenue durant la matinée au domicile de cet imam. D'après les informations dont je dispose, l'homme n'a pas été interpellé et rien d'alarmant n'a été retrouvé", indique le bourgmestre. Le premier arrêté d'expulsion concernant l'imam date de juillet 2015. Un nouvel arrêté d'expulsion avait été pris par Théo Franken, le secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration, début mars. "Cet arrêté a été signifié à la commune et l'imam dispose d'un délai de 30 jours pour quitter le territoire. Son conseil a déjà indiqué qu'il introduirait un recours. Reste à voir si ce recours est suspensif ou non", conclut Yvan Ylieff. (Belga)

Nos partenaires