Une nouvelle campagne contre les violences conjugales

09/11/10 à 16:09 - Mise à jour à 16:09

Source: Le Vif

La Communauté française, la Région wallonne et la Commission communautaire française (Cocof) s'apprêtent à lancer une nouvelle campagne pour faire la promotion de la ligne gratuite "Ecoute violences conjugales" qui a reçu plus de 2.600 appels en un an. Il s'agit cette fois de toucher le grand public, notamment via des spots dans les médias audiovisuels.

Une nouvelle campagne contre les violences conjugales

© Thinkstock

"L'an dernier, nous avions décidé de concentrer la communication sur les réseaux professionnels, notamment les médecins. L'évaluation concluante de cette première année de fonctionnement du numéro vert nous a conduit à changer de braquet en lançant une campagne grand public, via des spots diffusés en radio et en télévision à partir du 15 novembre, sur toutes les chaînes de la Communauté française", indique la ministre de l'Egalité des chances en Communauté française, Fadila Laanan.

Ce volet audiovisuel bénéficie du soutien de la chanteuse Maurane. La campagne est complétée par un affichage prévu dans les transports en commun, à Bruxelles et en Wallonie.

La Communauté française mènera par ailleurs plusieurs actions de prévention en matière de violence conjugale en 2011, avec notamment une nouvelle campagne "aime sans violence" à destination des jeunes.

L'accent sera également mis sur la formation professionnelle des intervenants, comme le personnel de santé, les travailleurs sociaux et les policiers. "Je souhaite proposer un 'paquet de formation' à géométrie variable mais qui comporte l'essentiel de ce qu'il faut connaître sur la violence conjugale", ajoute Fadila Laanan.

Plus de 2.600 appels en un an

En un an de fonctionnement, la ligne téléphonique gratuite "Ecoute violences conjugales" a reçu 2.689 appels. Lancé le 25 novembre dernier, le numéro vert 0800/30.030 offre, du lundi au samedi, de 09h00 à 20h00, une écoute gratuite et confidentielle aux victimes de violences conjugales et à leurs proches, aux témoins de ces actes, aux auteurs ainsi qu'aux professionnels qui souhaitent bénéficier de l'expertise de l'équipe mise en place.

L'accueil téléphonique, qui n'est pas une ligne d'urgence, est basé à Louvain-la-Neuve et emploie quatre psychologues, une licenciée en sciences de la famille et une criminologue.

Sur les 2.689 appels traités en un an, 57,6% concernaient des situations de violence entre partenaires, 8,8% représentent des appels de professionnels et 33,6% concernaient des violences intra-familiales d'un autre type que conjugale.

Les victimes représentent 80,4% des appelants, leur entourage 14,9% et les auteurs 1,5%. Les victimes sont à 95,1% des femmes. Sur les 21 auteurs qui ont composé le numéro, seulement trois sont des femmes. La durée des appels, tous types confondus, est d'une demi-heure en moyenne.

Mardi matin, la ministre de l'Egalité des chances de la Communauté française, Fadila Laanan, le ministre de l'Action sociale à la Commission communautaire française (Cocof), Emir Kir, et la ministre wallonne de l'Action sociale, Eliane Tillieux, ont estimé que le bilan après un an de fonctionnement était positif.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires