Une nappe de pétrole souille 60 kilomètres de côtes à Bornéo

05/04/18 à 14:41 - Mise à jour à 14:42

Source: Belga

(Belga) Une gigantesque nappe de pétrole a recouvert le week-end dernier le littoral de Kalimantan, nom officiel de la partie indonésienne de l'île de Bornéo, sur une soixantaine de kilomètres, indique le service national de prévention des catastrophes. Un oléoduc défectueux est à l'origine de l'accident, dont l'impact environnement exact reste encore à déterminer. Au moins 34 hectares de forêts de mangroves ont été touchés et de nombreux poissons et autres animaux marins n'ont pas survécu à la pollution.

Le combustible s'est déversé dans la mer à la suite d'une fuite dans l'oléoduc du groupe énergétique national Pertamina, selon une enquête officielle. Cinq personnes au moins ont trouvé la mort au cours des opérations qui visaient à éteindre la nappe de pétrole en feu. La police a ouvert une enquête pour déterminer les causes précises de la catastrophe. Le groupe énergétique avait dans un premier temps décliné toute responsabilité. L'entreprise a ensuite déclaré que le pipeline en acier avait été endommagé par "une force externe". L'oléoduc a en effet été retrouvé à une centaine de mètres de son emplacement d'origine. Pour la ville portuaire de Balikpapan, qui fait partie du territoire indonésien, la pollution s'est étendue sur environ 12 km2. Bornéo est la deuxième plus grande île au monde, avec une superficie de plus de 750.000 km2. La partie australe de l'île, la plus grande, appartient à l'Indonésie. Bornéo abrite également le petit État de Brunei. Le nord de l'île est quant à lui rattaché à la Malaisie. (Belga)

Nos partenaires