Une menace "du même style qu'à Paris" vise Bruxelles et ses policiers, selon l'Ocam

29/12/15 à 15:24 - Mise à jour à 16:28

Source: Belga

L'Ocam estime qu'il "existe une menace possible et vraisemblable, du même style que les attentats de Paris" envers "la Grand-Place de Bruxelles, le Commissariat central de la police de Bruxelles, les militaires et les policiers en uniforme dans l'agglomération bruxelloise".

Une menace "du même style qu'à Paris" vise Bruxelles et ses policiers, selon l'Ocam

Illustration. © BELGA

L'Ocam a estimé lundi qu'il "existe une menace possible et vraisemblable, du même style que les attentats de Paris" envers "la Grand-Place de Bruxelles, le Commissariat central de la police de Bruxelles (rue Marché au Charbon), les militaires (en uniforme sur la voie publique) et les policiers en uniforme dans l'agglomération bruxelloise", peut-on lire dans une note interne de la zone de police BruNo (Schaerbeek, Evere, Saint-Josse), datée de lundi et consultée par Belga.

Cette nouvelle évaluation de l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam), qui définit ces endroits et personnes comme nouvelles cibles potentielles d'attentats, justifie sa décision de relever le niveau d'alerte à 3 pour "les policiers et les militaires en service dans l'agglomération bruxelloise, ainsi que pour les commissariats et plus spécifiquement celui de la rue Marché au Charbon", précise la note interne.

Cette hausse ciblée du niveau d'alerte est immédiatement d'application et court jusqu'au 4 janvier, alors que l'ensemble du territoire belge est à ce même niveau de menace (3) depuis des semaines.

Les mesures concrètes supplémentaires qui en découlent pour les commissariats de police, "conformément à la directive de la DG Centre de Crise" qui a suivi la nouvelle évaluation de l'Ocam, sont listées dans la note de la zone de police BruNo. Il s'agit d'une "adaptation" immédiate des mesures spécifiques pour la sécurité des policiers et des militaires dans la Région de Bruxelles-Capitale, peut-on lire sur le site de la DG.

Selon la note interne de la ZP BruNo, il a notamment été décidé que les agents de police sortiront toujours accompagnés d'un collègue armé (ou seul, en civil et armé pour les agents de quartier), ou encore que le personnel opérationnel pourra garder son arme de service pendant les déplacements domicile-travail (après demande au chef de corps). Une Quick Response Team (QRT) sera prête en permanence à aller prêter main forte à une patrouille sur le terrain, tout en restant disponible pour l'ensemble de la Région bruxelloise "en cas de menace ou situation terroriste". Les déplacements de service seront limités, et les missions et actions de contrôle non-urgentes ou non-prioritaires seront abandonnées. Les unités qui ne sont pas équipées d'un sas de sécurité seront obligatoirement fermées à clef.

En savoir plus sur:

Nos partenaires