Une manifestation d'antidémocrates qui n'aiment pas qu'on galvaude la démocratie

17/01/11 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Le Vif

Le collectif MANIFESTEMENT, qui se revendique comme étant parfaitement antidémocratique, organise ce 23 janvier une manifestation afin de dénoncer ceux qui galvaudent l'idée de la démocratie. L'objectif n'est évidemment pas d'apporter de l'eau au moulin des ennemis déclarés de la démocratie.

Une manifestation d'antidémocrates qui n'aiment pas qu'on galvaude la démocratie

© Belga

Le Collectif MANIFESTEMENT, qui se présente comme "non démocratique" dans sa charte, organisera le dimanche 23 janvier prochain à Bruxelles une manifestation sous le slogan "Tous unis contre la démocratie!". Les membres du Collectif entendent ainsi "désacraliser" le concept de démocratie et dénoncer "les dérapages qu'elle facilite", indiquent les organisateurs lundi.

La manifestation démarrera le dimanche 23 janvier à 15h de la rue de la Démocratie, à Bruxelles, pour rejoindre la place de la Résistance. Ce mouvement n'a aucun lien avec l'appel à manifester lancé par d'autres citoyens critiquant l'absence de gouvernement pour ce même 23 janvier, insistent les membres du Collectif MANIFESTEMENT.

Le Collectif, dans sa Charte, se présente comme "tout sauf démocratique, le nombre de voix dont dispose chacun est proportionnel à son degré d'enthousiasme et de dévouement pour la cause défendue par la manifestation", déclare "abuser goulûment de la liberté d'expression" et précise qu'il ne peut se rendre coupable que "de raccourcis saisissants, de paradoxes limpides, d'inepties géniales, d'amalgames cinglants, d'insanités inouïes, etc".

Le Collectif prépare sa manifestation "critique" de la démocratie depuis plus d'un an, précisent encore les organisateurs, selon qui le concept de démocratique est aujourd'hui "galvaudé à l'extrême et servi à toutes les sauces". Et d'ajouter toutefois qu'en faisant l'inventaire "des limites intrinsèques à la démocratie et des travestissements qu'elle autorise", le Collectif ne veut pas apporter de l'eau au moulin des ennemis déclarés de la démocratie mais "leur retirer le monopole de la critique de la démocratie".

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires