Une intervention policière de première ligne sur deux concerne la sphère familiale

09/05/16 à 19:30 - Mise à jour à 19:30

Source: Belga

(Belga) "Les VIF en première ligne", c'est la nouvelle formation de trois jours en matière de violences intrafamiliales lancée par l'académie de police de la Province de Namur destinée, dans un premier temps, aux policiers en formation. "C'est finalement un des phénomènes criminels les plus courant puisqu'une intervention de première ligne sur deux concerne la sphère familiale", a déclaré Raymond Drisket, commissaire de Police et directeur de l'académie de police de Namur, lors d'une conférence de présentation du dispositif de formation, lundi après-midi au campus provincial de Namur.

Une intervention policière de première ligne sur deux concerne la sphère familiale

Une intervention policière de première ligne sur deux concerne la sphère familiale © BELGA

La formation qui débute en juin vise à donner aux futurs policiers les outils nécessaires pour appréhender les situations de violences intrafamiliales qui se présenteront à eux, tout ceci dans une approche "intégrale et intégrée" avec une vision mixte et multidisciplinaire. En effet, afin de rendre cette formation la plus complète possible, l'académie fait appel à une série d'experts: police locale de proximité, police judiciaire spécialisée, le parquet, les maisons de justice, des assistants sociaux, etc. "Nous avons voulu donner une réponse uniforme en allant chercher des intervenants de Namur, de Dinant, de Bruxelles", a expliqué Raymond Drisket. Les deux premiers jours de formation seront consacrés à l'approche psycho-sociale, policière et judiciaire, avant de terminer par une étude de cas le troisième jour. L'objectif étant d'avoir des policiers qui puissent détecter rapidement les signaux d'alerte, mais aussi réagir de manière la plus adéquate possible. Il est aussi question d'apprendre à prendre en charge la victime, à l'accueillir, à l'écouter, à écrire correctement les procès-verbaux, à récolter les preuves nécessaires, etc. Outre les policiers en formation, une mise à jour est prévue également pour les policiers locaux et fédéraux sur deux jours, à partir de l'automne 2016. Pour le directeur de l'académie, il s'agit d'un projet "audacieux et ambitieux" mais nécessaire quand on sait que l'an passé, en Belgique, 51.000 procès verbaux étaient liés aux violences intrafamiliales. (Belga)

Nos partenaires