Une Indienne castre l'homme qu'elle accuse de l'avoir violée pendant des années

20/05/17 à 14:56 - Mise à jour à 14:58

Source: Belga

(Belga) Une Indienne de 23 ans a coupé les parties intimes d'un religieux hindou qu'elle accusait de l'avoir violée à plusieurs reprises pendant des années, a annoncé samedi la police locale.

L'homme, âgé de 54 ans, a été admis vendredi dans un hôpital de l'Etat du Kerala, dans le sud du pays. La femme a raconté à la police que le religieux, qui se rendait régulièrement à son domicile pour dire des prières rituelles en faveur de son père paralysé, l'avait violée à plusieurs reprises au cours des huit dernières années. "La femme a dit l'avoir attaqué au couteau après une nouvelle tentative de viol dans sa maison. Elle a fui et est venue au bureau de police où nous avons enregistré sa déposition", a expliqué un responsable de la police. Les médecins ont eu recours en urgence à de la chirurgie reconstructrice. Mais le pénis, sectionné à près de 90%, n'a pu être recousu. Le suspect, qui a été inculpé de viol, aurait dit à la police avoir sectionné lui-même son pénis. Des activistes et responsables politiques ont réagi en saluant le courage de la jeune femme. La question de savoir si celle-ci va faire l'objet de poursuites n'était, quant à elle, pas tranchée. Les crimes sexuels sont au c?ur du débat public en Inde depuis le viol collectif et le meurtre d'une étudiante à New Delhi en 2012. Malgré la promulgation de lois pénales plus sévères, les crimes sexuels restent légion dans le pays. (Belga)

Nos partenaires