Une enquête ouverte sur le procureur de l'affaire Jonathan Jacob

27/02/13 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Le Vif

Alors que la polémique suscitée par la mort du jeune Jonathan Jacob continue à faire rage dans les médias flamands, le procureur anversois Herman Dams avoue avoir été contacté personnellement le 6 janvier 2010 parce que Jonathan Jacob ne pouvait pas rester plus longtemps dans la cellule de police de Mortsel. C'est la première fois que le nom du procureur anversois est mentionné dans cette affaire.

Une enquête ouverte sur le procureur de l'affaire Jonathan Jacob

© Belga

Le procureur-général Yves Liégeois a déclaré lors d'une conférence de presse que l'intervention du procureur Herman Dams demeure secrète pour l'instant et fait l'objet d'une enquête.

La ministre de la Justice Annemie Turtelboom a promis à la Chambre qu'elle tirera les conclusions "adéquates" dès que la nouvelle enquête autour du décès de Jonathan Jacob sera clôturée. Turtelboom souhaite "aller au fond des choses". Elle n'a pas donné suite à la demande de l'Open VLD, de Groen et de la N-VA de confier le dossier à un autre arrondissement judiciaire qu'Anvers.

La ministre a expliqué que plusieurs enquêtes sont en cours dans l'affaire. La première porte sur la responsabilité pénale dans la mort du jeune homme. Ce dossier se trouve au niveau de la Chambre des Mises en Accusations.

Une seconde enquête concerne le faux en écriture commis par le substitut qui aurait demandé d'administrer un calmant à la victime et aurait ensuite modifié son pv à ce sujet . L'enquête a été classée, mais le procureur-général Yves Liégeois a annoncé sa réouverture afin d'analyser le rôle joué par le procureur du roi Herman Dams.

Nos partenaires