Une école catholique de Schaerbeek se sépare d'une institutrice non baptisée

01/07/15 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Source: Belga

Le Boodschapinstituut à Schaerbeek a rompu le contrat d'une institutrice maternelle parce cette dernière n'était pas baptisée, rapporte mercredi brusselnieuws.be.

Une école catholique de Schaerbeek se sépare d'une institutrice non baptisée

. © DR

La direction de l'école maternelle néerlandophone a informé par mail les parents que l'institutrice en question ne pouvait plus exercer au sein de l'établissement catholique schaerbeekois.

Une collègue de l'institutrice visée ayant été nommée, il y avait une enseignante de trop et la direction a décidé de ne pas prolonger le contrat de cette dernière. Les qualités pédagogiques de l'institutrice ne sont nullement remises en cause, précise la direction. "Une condition au sein de l'enseignement catholique est qu'un enseignant soit baptisé pour être nommé", ce qui n'était pas le cas de cette institutrice.

La directrice de l'école précise encore que l'institutrice était parfaitement au courant des risques qu'elle encourait.

Les parents des enfants de troisième maternelle s'étonnent pour leur part que le baptême soit une condition pour être nommé "d'autant plus que c'est une excellente institutrice". Du côte des responsables de l'enseignement catholique, on rappelle qu'il est normal que les institutrices maternelles soient baptisées étant donné que celles-ci dispensent des cours de religion et que, pour ce faire, elles doivent recevoir un mandat de l'inspection.

Nos partenaires