Une deuxième édition de l'opération Gaudi permet d'intercepter 520 illégaux

13/07/15 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Source: Belga

La seconde édition de l'opération Gaudi contre les voleurs à la tire a mené à l'interception de 520 délinquants en situation illégale dans notre pays, a annoncé lundi le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA). L'action a été menée entre le 18 mai et le 15 juin dans 11 villes de Belgique.

Une deuxième édition de l'opération Gaudi permet d'intercepter 520 illégaux

Theo Francken, secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration (N-VA) © BELGA/Eric Lalmand

Après une première édition au début de l'année couronnée de succès à Anvers, Molenbeek, Bruxelles, Liège, Gand, Louvain et Charleroi, Gaudi II a cette fois eu lieu dans ces mêmes villes et communes ainsi qu'à Courtrai, Ostende, Alost et Mons.

"Nous nous sommes engagés dans une collaboration plus étroite encore avec les zones de police locales et les conseillers en sécurité", s'est félicité M. Francken. Le secrétaire d'Etat s'est montré satisfait des résultats de Gaudi II.

Le nombre d'interceptions de délinquants illégaux a plus que doublé, passant de 252 à 520, principalement pour vols. Les détentions ont, elles, quadruplé (de 22 à 93), concernant pour un tiers des personnes déjà fichées. Quatorze délinquants ont été emmenés en prison. Les interceptions concernent principalement des Algériens (19%) et des Marocains (19%), suivis des Roumains (9%). "Ce dernier groupe n'est pas à négliger. Cela démontre que nous nous attaquons aussi aux Européens. Et oui, ils peuvent vite revenir sur notre territoire, mais ne pas les laisser agir n'en est pas moins nécessaire", a commenté le secrétaire d'Etat.

M. Francken se désole cependant de la collaboration en la matière avec les pays d'Afrique du nord. "Avec l'Algérie par exemple, cela se passe très difficilement. Tous les avions sont pleins et nous ne recevons pas de réponses de leur part (pour un retour des illégaux) pour d'autres alternatives, comme un détour via l'Italie." La plupart des interceptions ont eu lieu dans les grandes villes: Bruxelles, Liège et Anvers représentant ensemble 56% d'entre elles.

"Nous avons choisi de mener cette action peu de temps avant la période des soldes. Cette criminalité représente un inconvénient majeur pour les commerçants et les citoyens. La précédente édition de Gaudi s'était tenue durant les soldes d'hiver. Noua avons agi cette fois de façon préventive, sortant des rues des délinquants, souvent récidivistes, avant qu'il n'aient pu commettre leurs méfaits durant la période d'achats estivale. Nous nous sommes focalisés sur les illégaux qui se comportent mal et qui, de la sorte, mettent notre tissu social à mal. Les personnes abusant de la sorte de notre hospitalité ne sont pas les bienvenues", a encore dit le secrétaire d'Etat.

Le bourgmestre de Courtrai Vincent Van Quickenborne, dont la commune accueillait lundi la présentation des résultats de Gaudi II, a demandé à M. Francken d'adopter une approche globale qui mette fin à l'impunité. "Nous tenons déjà à l'oeil les dossiers de manière active", lui a-t-il répondu. "Nous suivons également de près les illégaux interceptés qui n'ont pas été enfermés et qui ont simplement reçu un ordre de quitter le territoire, soit plus de la moitié des cas. Nous avons entamé les procédures de pré-identification les concernant. Nous prenons leurs empreintes digitales et des photos. De la sorte, ils sont connus de nos services et les ambassades concernées peuvent nous confirmer si elles les connaissent."

Le secrétaire d'Etat a, enfin, indiqué que 467 délinquants en situation illégale avaient été arrêtés depuis le début de l'année, une augmentation de 161 délinquants en comparaison avec les six premiers mois de 2014.

Nos partenaires