Une décision de la fédération Wallonie-Bruxelles prive Eupen de médecins urgentistes

22/12/15 à 19:08 - Mise à jour à 19:07

Source: Belga

Un quart des médecins urgentistes qui exercent à l'hôpital d'Eupen ont dû arrêter leurs activités suite à une décision de la fédération Wallonie-Bruxelles, rapporte mardi le Grenz-Echo. Ces médecins sont titulaires de diplômes allemands dont la procédure de reconnaissance en Belgique n'est pas terminée.

Une décision de la fédération Wallonie-Bruxelles prive Eupen de médecins urgentistes

© Belga

L'hôpital d'Eupen doit actuellement faire face à un manque de médecins urgentistes pouvant exercer leur profession. "Depuis de nombreuses années, nous faisons appel à des médecins urgentistes allemands, qui durant la procédure de reconnaissance de leur diplôme, exerçaient déjà au sein de l'hôpital", explique Guido Klinkenberg, médecin chef à l'hôpital d'Eupen, contacté par Belga.

Depuis quelques jours, une décision du ministère de la Formation et de la recherche scientifique interdit à ces médecins allemands, dont la procédure de reconnaissance du diplôme est en cours, d'exercer leur profession. À l'hôpital d'Eupen, cela représente environ un quart des médecins du SMUR.

"En pratique cela veut dire qu'il n'y aura plus de SMUR disponible 24h/24h à Eupen. En cas d'urgence, il faudra donc faire appel à l'hélicoptère ou au SMUR de Verviers ou d'Aix-la-Chapelle", regrette Guido Klinkenberg qui espère que ce problème transitoire sera résolu d'ici le carnaval.

Nos partenaires