Une dame à l'amende pour être intervenue au cours d'une expulsion

16/01/16 à 12:32 - Mise à jour à 12:32

Source: Belga

(Belga) Une passagère française a écopé mercredi d'une amende de 5.400 euros pour s'être opposée à l'explusion d'une Algérienne en situation illégale en Belgique, rapporte samedi Het Laatste Nieuws. Le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Theo Francken, espère que ce jugement découragera ce genre d'initiatives. Quatre dossiers similaires sont encore pendants dont un à l'encontre du bourgmestre socialiste de Saint-Josse-ten-Noode, Emir Kir, et un autre à l'encontre de Gisèle Mandaila (DéFI), conseillère communale à Etterbeek.

La passagère condamnée risque trois mois de prison si elle ne s'acquitte pas de son amende. En mai, Emir Kir était lui-même intervenu lors du rapatriement d'une dame d'origine nigériane. On ignore quand le jugement est attendu. La Commission des Poursuites doit d'abord recevoir la demande de lever l'immunité parlementaire de M. Kir. (Belga)

Nos partenaires