Une circulaire balisera l'échange d'information avec le renseignement étranger

14/09/16 à 00:39 - Mise à jour à 00:39

Source: Belga

(Belga) Le ministre de la Justice Koen Geens et son collègue de la Défense Steven Vandeput ont préparé une circulaire organisant la collaboration et l'échange d'information avec les services de renseignement étrangers, annonce le Knack de mercredi. Le projet de texte est censé aboutir ce mois-ci sur la table du conseil national de sécurité.

Dans cette circulaire, les services étrangers se retrouvent catégorisés en fonction de certains critères tels que le niveau de démocratie et l'importance du service pour la connaissance de l'information. Les catégories détermineront l'étendue de la collaboration et de l'échange d'information. Le gouvernement se refuse à communiquer plus de détails. L'échange d'information avec l'étranger est en augmentation constante, selon le cabinet de la Justice. En 2010, il concernait 2.292 notes de la Sûreté de l'Etat à des correspondants étrangers. Aujourd'hui, on en est à cette période de l'année à 3.377 notes déjà. On devrait atteindre les 5.000 notes à la fin de l'année. Le service de renseignement militaire a lui reçu 6.000 documents de services étrangers depuis début 2014 et en a envoyé environ 4.000. Les organes de contrôles des services de renseignement - en Belgique, le comité R - de cinq pays examineront simultanément la problématique de l'échange international des données personnes de combattants syriens. Outre la Belgique, il s'agit des Pays-Bas, de la Suisse, de la Norvège et du Danemark. (Belga)

Nos partenaires