Une cinquantaine de prisonniers palestiniens rejoignent un co-détenu en grève de la faim

23/07/16 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Belga

(Belga) Une cinquantaine de prisonniers palestiniens ont rejoint un co-détenu en grève de la faim depuis 39 jours pour protester contre son maintien en détention alors qu'il a purgé l'intégralité de sa peine de 14 ans, selon une source palestinienne.

"Quarante-huit prisonniers observent une grève illimitée de la faim, en solidarité avec Bilal Kayed et les deux frères Mohammed et Mahmoud Balboul", indique la Commission chargée des Affaires des prisonniers au sein de l'Autorité palestinienne. Après avoir purgé une peine de 14 ans et demi de prison pour ses activités au sein du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, la gauche historique palestinienne), Bilal Kayed devait sortir de prison le 15 juin. Mais ce jour-là, les autorités israéliennes ont décidé de le placer en détention administrative, un régime extra-judiciaire controversé qui permet à Israël de maintenir en détention pour une durée illimitée des suspects, sans leur en notifier les raisons ni leur garantir un procès. Pour protester contre ce maintien, Bilal Kayed a donc entamé une grève de la faim qui lui a valu plusieurs hospitalisations, selon des responsables palestiniens. Originaire de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, Bilal Kayed, 35 ans a déjà perdu 30 kilos. Les frères Balboul, eux, sont en grève de la faim depuis 20 jours pour dénoncer également leur détention administrative. Plus de 700 prisonniers palestiniens sont en détention administrative, selon différentes sources. Les prisonniers palestiniens entament fréquemment des grèves de la faim pour dénoncer cette forme de détention ou leurs conditions d'emprisonnement. (Belga)

Nos partenaires