Une centaine de personnes se sont souvenues du carambolage de Nazareth en 1996

27/02/16 à 18:44 - Mise à jour à 18:44

Source: Belga

(Belga) Vingt ans jour pour jour après les faits, environ 130 personnes se sont souvenues samedi à Nazareth de la collision en chaîne qui s'y était produite en 1996 sur l'E17 et qui avait coûté la vie à 10 personnes. Parmi les personnes présentes samedi, figuraient notamment le vice-Premier ministre Jan Jambon (N-VA), le ministre flamand des Travaux publics Ben Weyts (N-VA) et le gouverneur de Flandre orientale Jan Briers, mais également des victimes, des proches et des secouristes. Des gerbes de fleurs ont été déposées au pied d'un monument commémoratif sur la N35.

Une centaine de personnes se sont souvenues du carambolage de Nazareth en 1996

Une centaine de personnes se sont souvenues du carambolage de Nazareth en 1996 © BELGA

Le 27 février 1996, quelque 200 voitures avaient été impliquées dans des collisions en chaîne sur l'E17 (Anvers-Courtrai) à hauteur de Deinze et Nazareth. S'étendant sur une distance de 1.500 mètres, elles s'étaient produites dans les deux sens de circulation et avaient été provoquées par un épais brouillard très localisé qui avait surpris les automobilistes. Lors de la cérémonie, Jan Jambon a rappelé qu'environ 700 personnes perdent la vie sur les routes belges chaque année. "L'un des plus importants leviers pour remédier à cela est et reste les contrôles routiers", a-t-il souligné, estimant que la probabilité de se faire contrôler devait être suffisamment élevée pour ceux qui prennent des risques "inacceptables". Le ministre de l'Intérieur a rappelé que les plus de 200 caméras ANPR, qui reconnaissent automatiquement les plaques, n'ont pas seulement été mises en service pour lutter contre la criminalité mais aussi pour contrôler la vitesse. (Belga)

Nos partenaires