Une campagne pour vaincre les clichés relatifs aux chantiers (auto)routiers

12/06/18 à 12:02 - Mise à jour à 12:03

Source: Belga

(Belga) La SOFICO et le Service public de Wallonie Infrastructures ont lancé mardi une vaste campagne de communication construite autour des principaux clichés associés aux chantiers (auto)routiers. Déclinée sur plusieurs médias, la campagne met en avant dix remarques les plus souvent formulées par les utilisateurs routiers et les explique au travers d'un duo de deux personnages "attachants et complémentaires".

Depuis la régionalisation de 1989, "nous parons à un sous-investissement sur le réseau antérieur aux années 2000", a expliqué le ministre wallon des Travaux Publics, Carlo Di Antonio (cdH). "Au total, entre 2014 et 2019, quelque deux milliards d'euros auront été injectés pour l'entretien et la réhabilitation des routes régionales et des autoroutes", a-t-il précisé. Néanmoins, face à la récurrence de certaines idées reçues portant sur la manière dont les travaux routiers sont réalisés en Wallonie, mais aussi afin de lever les incompréhensions et sensibiliser à la réalité des chantiers, la SOFICO et le SPW Infrastructures ont réalisé une mini-série télévisée de 10 épisodes diffusée à partir du 15 juin sur RTL et Plug RTL. Parmi ces idées reçues, le fait que le travail n'est jamais fait de nuit, que le délai des travaux n'est jamais respecté ou encore que les chantiers durent trop longtemps. Chaque épisode de la série prend forme via une animation de type "motion design" qui met en scène un duo, un ours et un lapin, le lapin endossant le rôle de l'usager de la route, l'ours celui d'un opérateur de chantier. La campagne sera également diffusée sur le web et les réseaux sociaux où une carte interactive présentant l'ensemble des chantiers réalisés ces dernières années sera mise à disposition. Par ailleurs, dès le 18 juin, des interventions quotidiennes de la SOFICO et du SPW à la radio (Bel RTL) permettront de faire le point sur les travaux du jour. Enfin, une campagne d'affichage a d'ores et déjà débuté sur les 300 panneaux bordant le réseau routier wallon. (Belga)

Nos partenaires