Une Bruxelles au fond du trou

02/01/17 à 10:00 - Mise à jour à 02/01/18 à 10:40

Source: Le Vif/l'express

La capitale a accumulé les déboires. Une nouvelle fois. D'un viaduc fermé à l'humiliation européenne du stade national en passant par le scandale retentissant du Samusocial et les "émeutes" en son centre. Notamment. La faute à une gestion déplorable. Et à l'inquiétante complexité belgo-belge.

C'est l'histoire d'une descente aux enfers, politique et institutionnelle. La saga chaotique d'une ville ultracomplexe, dont les multiples niveaux de pouvoir donnent des migraines aux citoyens et des arguments à ses opposants. Bruxelles est une toute petite métropole, d'un peu plus d'un million d'habitants, qui peine à faire face aux défis d'une grande, avec ses 183 nationalités, les institutions européennes sur son sol et plus de 300 000 navetteurs quotidiens. C'est une Région-capitale mal aimée, étouffée territorialement, dont on adore pointer les travers. Mais qui donne souvent à ses détracteurs le bâton pour se faire battre. En 2017, ses responsables ont, une nouvelle fois, accumulé les déboires : des infrastructures en déliquescence, un scandale XXL à la Ville et la chute de son bourgmestre, sans oublier des échauffourées à répétition en son coeur. Avec, à l'issue de ce mauvais cru, des propositions de réformes. Pas toujours bien intentionnées, faut-il le dire.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires