Une baisse soudaine du vent a entraîné un déficit de production mercredi

21/10/16 à 22:39 - Mise à jour à 22:41

Source: Belga

(Belga) Une baisse soudaine du vent a entraîné mercredi un déficit de production sur le marché de l'électricité. Des générateurs d'urgence ont été mis en marche entre l'offre et de la demande.

Le déséquilibre temporaire sur le marché de l'électricité est en partie dû au fait que la moitié des réacteurs nucléaires belges sont à l'arrêt, indique Marleen Vanhecke d'Elia. En outre, la baisse des importations en provenance de France est également due au fait que de nombreux réacteurs y sont également à l'arrêt. Selon Actility le déficit s'élevait à 750 MW, après une baisse de la production d'électricité entraînée par une baisse soudaine du vent. Elia a donc activé les réserves tertiaires (R3). Lorsque ces réserves sont activées, les hôpitaux doivent, par exemple, allumer leurs générateurs de secours, tandis qu'une série de grands consommateurs industriels d'électricité sont appelés à réduire leur production afin de consommer moins d'énergie. Les réserves tertiaires sont utilisées par Elia afin de rétablir un équilibre sur le marché. Le fournisseur d'énergie assure qu'il ne s'agit pas d'un déficit structurel. (Belga)

Nos partenaires