Une association plaide l'arrêt de Doel 3 et Tihange 2 au tribunal

08/02/16 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Belga

(Belga) L'association "Nucléaire Stop Kernenergie" a plaidé lundi devant le tribunal de première instance de Bruxelles l'arrêt des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2. Elle dénonce une décision de relance prise sans garantie suffisante de fiabilité des installations nucléaires.

Une association plaide l'arrêt de Doel 3 et Tihange 2 au tribunal

Une association plaide l'arrêt de Doel 3 et Tihange 2 au tribunal © BELGA

Les deux centrales ont été mises à l'arrêt à l'été 2012 à la suite de la détection de micro-fissures dans leurs cuves. Elles ont été relancées avant d'être une nouvelle fois arrêtées en mars 2014. L'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) a finalement autorisé leur redémarrage en novembre 2015. L'action en cessation vise Electrabel et est assortie d'une demande d'expertise. Selon l'association représentée par Me Pierre Chomé, le rapport sur lequel s'appuie l'AFCN ne répond pas suffisamment à certaines questions, notamment sur l'origine des micro-fissures, et révèle parfois des incertitudes. Qui plus est, les experts internationaux consultés ne sont pas unanimes: huit ont validé le raisonnement d'Electrabel conduisant à la relance, un a émis une opinion dissidente. Autre motif d'inquiétude: ce ne sont pas des échantillons de la cuve qui ont été examinés, parce qu'ils sont impossibles à prélever, mais des échantillons d'un alliage présumé identique. Les requérants pointent également du doigt "une apparence de partialité" de l'AFCN, dont le directeur est un ancien de Tractebel. La décision du tribunal est attendue dans le mois qui vient. (Belga)

Nos partenaires