Une aide supplémentaire britannique de 22 millions d'euros à la France pour Calais

03/03/16 à 16:21 - Mise à jour à 16:21

Source: Belga

(Belga) L'aide financière britannique à la France dans la crise des migrants à Calais va être accrue de 22 millions d'euros, ont annoncé les deux pays jeudi lors d'un sommet bilatéral à Amiens dans le nord de la France.

Une aide supplémentaire britannique de 22 millions d'euros à la France pour Calais

Une aide supplémentaire britannique de 22 millions d'euros à la France pour Calais © BELGA

"Le Royaume-Uni annonce aujourd'hui 22 millions d'euros pour Calais en 2016", indique un communiqué conjoint. Cet engagement "sera affecté à des infrastructures prioritaires de sécurité à Calais pour soutenir le travail des forces de l'ordre françaises, aux efforts entrepris pour déplacer les personnes depuis les camps vers des hébergements offerts ailleurs en France ainsi qu'un soutien additionnel pour la gestion de ces hébergements, et au travail conjoint d'éloignement des migrants qui ne sont pas en besoin de protection vers leur pays d'origine", ajoute le texte. En 2015, "le Royaume-Uni a contribué à hauteur de 82 millions d'euros à la sécurisation du port et du tunnel" sous la Manche, "notamment pour des clôtures et des infrastructures supplémentaires, des gardes de sécurité, des chiens et de la technologie de détection", rappellent aussi les deux pays dans leur communiqué. Dans la matinée, le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Harlem Désir avait indiqué que la Grande-Bretagne avait contribué jusqu'à présent à la crise migratoire dans le nord de la France avec "plus de 60 millions". La nouvelle aide d'une vingtaine de millions d'euros contribuera à accroître "la sécurisation de la zone d'accès au tunnel et de la zone du port de Calais", ainsi que "la lutte contre les réseaux de passeurs", avait-il précisé sur Radio France Internationale. Les autorités françaises ont engagé depuis le début de la semaine le démantèlement de la zone sud du camp de "La Jungle" de Calais, le plus grand bidonville de France où s'entassent des milliers de migrants cherchant à gagner l'Angleterre. Pour protester contre la destruction de leurs cabanes, des migrants iraniens se sont fait coudre la bouche. (Belga)

Nos partenaires