Un vol par semaine pour rapatrier des sans papiers

05/01/18 à 07:08 - Mise à jour à 07:08

Source: Belga

L'an dernier, 53 vols spéciaux ont été affrétés pour rapatrier 283 criminels sans papiers vers leur pays d'origine, rapportent Het Laatste Nieuws et De Morgen vendredi. Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) avait annoncé son intention en début d'année de 2017 d'organiser quatre vols de ce type par mois.

Un vol par semaine pour rapatrier des sans papiers

Theo Francken © Belgaimage

Les vols spéciaux sont organisés pour les personnes qui ne peuvent pas être rapatriées sur des vols réguliers, car elles sont violentes, refusent de partir ou présentent un lourd passé criminel.

En 2016, 39 vols avec 201 personnes illégales à bord ont été organisés, et l'année précédente 25 vols avec 154 individus illégaux.

Frontex, l'agence européenne des frontières, paie 80% des coûts de ces rapatriements. Les Etats membres peuvent regrouper les rapatriements de criminels illégaux. La Belgique prend généralement en charge les vols spéciaux vers la République démocratique du Congo et vers la Guinée, et participe régulièrement aux vols de rapatriement vers l'Albanie, l'Afghanistan et le Nigeria.

Nos partenaires