Un tiers des délits de fuite avec blessés commis par des conducteurs en état d'ivresse

01/11/12 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Source: Le Vif

Sur les 1.221 accidents de la route avec délit de fuite provoquant des blessés examinés par les cours d'appel de notre pays en 2010, près de 340 ont été causés par des conducteurs en état d'ivresse, selon les statistiques annuelles des cours et tribunaux publiées par l'IBSR (Institut belge pour la sécurité routière) sur son site internet. Ils étaient 299 sur 1.043 en 2007. En 2010, le même type d'infraction causant la mort d'autrui s'est élevé à 35, dont 23 en état d'ivresse.

Un tiers des délits de fuite avec blessés commis par des conducteurs en état d'ivresse

© Belga

Les délits de fuite à la suite de dégâts matériels causés par un accident de la route étaient, eux, au nombre de 6.934, dont 1.490 en état d'ivresse; un chiffre en légère augmentation depuis 2007 (6.188, dont 1.279).

Le délit de fuite est punissable d'une peine d'emprisonnement de quinze jours à six mois et/ou d'une amende de 200 à 2.000 euros, selon l'article 33 de la loi sur la circulation routière. Si l'accident a occasionné des dégâts physiques sur autrui, la peine peut s'élever à deux ans de prison et/ou 5.000 euros, avec éventuellement un retrait du permis de conduire.

Deux graves accidents se sont produits samedi dernier et dans la nuit de mercredi à jeudi dans la province de Liège.

Le premier s'est déroulé à Hannut lorsque le basketteur Lionel Bosco est entré en collision avec une voiture dont le conducteur a été grièvement blessé. Le sportif avait été contrôlé positif au test d'alcoolémie peu de temps avant l'accident.

Le deuxième a eu lieu à Liège: trois piétons ont été fauchés par un automobiliste qui a pris la fuite, laissant les victimes, grièvement blessées, sur place.

Durant la nuit, les accidents restent caractérisés par une forte présence d'alcool, selon les chiffres de l'IBSR pour 2011. 33,1% des tests effectués les nuits de semaine à la suite d'un accident étaient positifs et le pourcentage montait à 39,8% les nuits de week-end. Pendant les journées de semaine, 5,6% des conducteurs étaient positifs.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires