Un théâtre gantois à la recherche d'anciens combattants de Syrie crée la polémique

14/03/18 à 17:51 - Mise à jour à 17:52

Source: Belga

(Belga) Le ministre flamand de la Culture, Sven Gatz (Open Vld), a demandé à s'entretenir avec la direction du NTGent, un théâtre de Gand, qui a publié mercredi une annonce dans laquelle il dit rechercher d'anciens combattants de l'Etat islamique en Syrie pour monter une pièce.

L'initiative a suscité pas mal de réactions mercredi en Flandre. Interrogé en séance plénière du Parlement flamand sur la polémique, le ministre Gatz n'a pas caché son malaise. "La liberté artistique est importante, mais elle a aussi ses limites. Et ces limites sont aussi définies par le code pénal", a commenté le ministre. Il a rappelé que les "returnees" sont passibles de poursuites dans notre pays et sont généralement arrêtés par la police. De plus, l'incitation à la haine, même sur la scène d'un théâtre, est punissable, a-t-il rappelé. Au-delà de ces considérations juridiques, l'initiative soulève aussi des considérations morales, notamment vis-à-vis des victimes de l'Etat islamique. "Je m'attends à un débat piquant et franc" avec la direction du théâtre, a commenté le ministre. (Belga)

Nos partenaires