Un téléphérique pour relier le futur parking de dissuasion au plateau du Heysel

18/12/15 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Belga

(Belga) Le ministre-président Rudi Vervoort a confirmé vendredi matin la décision de principe du gouvernement bruxellois en faveur de l'installation d'un téléphérique destiné à relier le futur parking de dissuasion situé non loin du futur stade national et le plateau du Heysel, dans le cadre du projet Neo. Selon M. Vervoort, l'aménagement d'une telle infrastructure devrait être réalisé d'ici 2018. La décision prise jeudi a été annoncée vendredi matin par le quotidien l'Echo.

Deux options étaient sur la table pour rapprocher les usagers du futur parking couvert du plateau du Heysel, duquel il est séparé de plusieurs centaines de mètres. Hormis le téléphérique, il était aussi envisagé d'aménager un dispositif de tapis roulant. Le gouvernement a tranché en faveur de la technologie la plus fiable, selon M. Vervoort. Le téléphérique fera son retour au Heysel 60 ans après celui qui avait fait les beaux jours de l'Expo universelle de 1958. Sur le plan du financement, M. Vervoort a précisé que le coût de l'installation du téléphérique, situé dans une fourchette allant de 2,5 à 6 millions d'euros, serait pris en charge par la société Neo. Pour encourager les navetteurs à utiliser le parking, on misera sur une tarification attractive comprenant l'usage du téléphérique. A moyen terme, la desserte du parking devrait être assurée idéalement par une prolongation de la ligne de métro au-delà de la station Roi Baudouin, mais pas avant au minimum 10 à 15 ans. D'ici là, le site du Heysel sera traversé par plusieurs lignes de tramways de la Stib voire de De Lijn, mais pas avant 2019. (Belga)

Nos partenaires